Pièces de l’Apollo à vendre

Photo de Steeve Paradis
Par Steeve Paradis
Pièces de l’Apollo à vendre
L’Apollo sera bientôt dépouillé de tous les objets qui pourront être vendus.

Vous désirez un souvenir de l’Apollo? Vous pourrez peut-être trouver quelque chose qui pourra vous intéresser bientôt, car tout ce qui peut se vendre à bord du navire destiné à finir en récif artificiel à Godbout sera démonté et cédé au plus offrant.

Le maire de Godbout, Jean-Yves Bouffard, signale qu’il y a vraiment une foule d’objets qui pourraient trouver preneurs dans l’ancien traversier. Il cite en exemple les tables et les chaises, les bouées, les extincteurs, sans oublier 13 canots de sauvetage.

Et on ne parle ici que d’objets qui se démontent facilement. Des pièces mécaniques des moteurs et les génératrices seront aussi en demande, assure le maire. « Des génératrices, ça se vend très bien », lance-t-il.

Présentement, deux ex-cadres de la Ville de Baie-Comeau, Raynald Tremblay et Paul Joncas, répertorient toutes les pièces qui peuvent être sortis facilement et qui sont vendables. L’Apollo se trouve présentement au quai 26 du Port de Québec et sera déplacé sous peu au bassin Louise, avant que les glaces ne se forment. Ces objets seront ensuite rapatriés à Baie-Comeau, où ils seront vendus.

Quant aux équipements fixes, le maire Bouffard a indiqué que le Groupe Océan a de bons contacts à travers la planète et regarde présentement qui pourrait être intéressé par les moteurs, dont plusieurs pièces sont encore en très bon état, selon M. Bouffard.

Pour réaliser cet inventaire, la Société Apollo de Godbout évalue le projet à 49 200 $. Elle a reçu pour ce faire 39 360 $ de la MRC de Manicouagan, en provenance de l’enveloppe de la politique de soutien aux projets structurants (PSPS).

Grandes manœuvres

Advenant la vente des moteurs, il faudra assurément réaliser de grandes manœuvres pour pouvoir les retirer de l’Apollo. Jean-Yves Bouffard fait valoir que la chose peut se faire plus facilement qu’on peut le penser.

« La firme de Vancouver qui va s’occuper de la décontamination et de préparer le bateau avant d’être coulé va pouvoir faire un plan et dire à quel endroit faire le trou, quelle cloison enlever et quelle manoeuvre réaliser pour pouvoir sortir les moteurs », a-t-il soutenu. Ces éventuels travaux seront menés au chantier maritime de Verreault Navigation, aux Méchins.

Parlant de ces travaux de décontamination et de préparation avant de couler l’Apollo, le maire de Godbout n’avait pas encore l’ensemble des estimés. Il ne pouvait donc pour l’instant préciser les coûts que ces travaux entraîneront.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier de