Pétition contre la réouverture de la région : Tourisme Côte-Nord s’y oppose

Photo de Steeve Paradis
Par Steeve Paradis
Pétition contre la réouverture de la région : Tourisme Côte-Nord s’y oppose
Photo Tourisme Côte-Nord

Tourisme Côte-Nord est bien sûr opposé à une pétition qui circule sur Internet depuis dimanche, réclamant que la Côte-Nord reste fermée jusqu’à temps qu’on découvre un traitement ou un vaccin contre la COVID-19.

« On est surpris et on est contre cette pétition », a été la première réaction du coprésident de Tourisme Côte-Nord, Yanick Morin. « C’est une réaction normale d’avoir peur mais par contre, ce n’est pas le temps de se diviser, c’est le temps de trouver un équilibre. »

Selon le porte-parole, l’heure est maintenant venue de reprendre un semblant de vie normale, autant que faire se peut.

« Je reçois beaucoup de courriels et d’appels de gens des régions à côté, comme Charlevoix et le Saguenay-Lac-Saint-Jean. Les gens ont hâte de bouger. On ne peut pas rester confinés jusqu’à temps qu’on trouve un traitement », de lancer le copropriétaire de la Ferme 5 Étoiles de Sacré-Cœur.

M. Morin dit faire confiance au triumvirat gouvernemental, composé du premier ministre François Legault, du directeur national de santé publique Horatio Arruda et de la ministre de la Santé et des Services sociaux Danielle McCann, « qui ont bien géré la crise jusqu’ici », à son avis.

« On a la chance de voir d’autres régions s’ouvrir avant la nôtre. C’est à nous de bien regarder », a-t-il enchaîné en précisant que si les choses ne fonctionnent pas comme prévu, « le gouvernement n’a pas peur de faire machine arrière. S’il voit que ça n’a pas de bon sens, faisons confiance à M. Legault qui, encore hier (lundi), a fait marche arrière en ce qui concerne les commerces à Montréal ».

Un tourisme réinventé

Yanick Morin a assuré que l’ensemble des intervenants de l’industrie travaillent très fort à convertir les guides sanitaires du gouvernement à la réalité de leur entreprise, car la santé reste la priorité même si l’économie doit revivre.

« Les guides sanitaires sont des outils qui vont nous donner la possibilité d’accueillir la clientèle de façon différente. Le touriste va peut-être aussi modifier la longueur de son séjour. Ça va être un tourisme réinventé, et on doit s’adapter. Ça va tellement vite cette crise-là qu’à chaque jour, il y a de nouvelles choses qui s’annoncent. Donc, on s’adapte à chaque jour. (…) Soyez assurés qu’on regarde pour rouvrir l’industrie touristique tout en respectant les règles qui vont nous être imposées. »

À venir jusqu’ici, le coprésident de Tourisme Côte-Nord se dit satisfait des mesures prises par les gouvernements pour supporter l’industrie, autant en ce qui concerne les entreprises que les employés.

« Mais là, il va falloir passer à une autre étape. (Les entreprises) qui sont assez solides, qui ont un pouvoir attractif, qui sont un produit d’appel, de grâce essayons de les protéger. Quand il va y avoir un redémarrage, s’il n’y a plus rien à faire au niveau touristique, on sait très bien que tout ça n’aura pas de sens », conclut-il.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Gauthier
Gauthier
6 mois

Je suis d’avis qu’entre régions Proches on pourrait enlever les barrages