Pas question de fusion entre les ports de Port-Cartier et Sept-Îles

Photo de Karine Lachance
Par Karine Lachance
Pas question de fusion entre les ports de Port-Cartier et Sept-Îles
Les installations portuaires de Port-Cartier ne passeront pas sous l’autorité du Port de Sept-Îles, ont assuré le pdg du port septîlien et le maire de Port-Cartier.

«La vision du Port de Sept-Îles est de travailler en concertation. Il n’a jamais été question de fusion, nous sommes deux entités distinctes.»

Ainsi réagit le directeur général du Port de Sept-Îles, Pierre Gagnon, au sujet d’un article paru dans le cahier minier du Journal Le Nord-Côtier daté du 8 mai. Le texte laissait entendre que la juridiction du Port de Sept-Îles pourrait s’étendre jusqu’à Port-Cartier.

M. Gagnon s’est dit mal à l’aise avec les propos qui y étaient mentionnés et s’est empressé d’appeler le maire de Port-Cartier, Alain Thibault, pour le rassurer quant à ses intentions de collaborations futures.

«J’ai contacté M. Thibault et je l’ai rassuré que nous n’avions aucunement une vision impératrice. Nous croyons plutôt qu’il faut travailler en concertation et en complémentarité», précise-t-il.

Pierre Gagnon considère qu’il est primordial de réunir les forces et atouts de tous les acteurs portuaires de la région et que cette vision apportera des bienfaits à tout le monde.

«Pour bénéficier amplement du développement économique, il ne faut pas se développer en silos mais travailler en collaboration, faire des alliances qui tiennent compte des atouts de chacun, tant à Sept-Îles qu’à Port-Cartier», ajoute-t-il.

Collaboration étroite

De son côté, le maire de Port-Cartier tenait à rassurer les élus et la population. Plusieurs rencontres ont eu lieu avec les dirigeants du Port de Sept-Îles où il a été question de collaboration étroite, mais aucunement de fusion entre les deux.

«Les deux ports sont des entités totalement indépendantes et il n’est aucunement question de fusionner avec celui de Sept-Îles», réitère Alain Thibault.

Le maire de Port-Cartier et le directeur du Port de Sept-Îles tiennent à préciser qu’ils ont une bonne entente et qu’ils n’entretiennent aucune animosité. Ils sont conscients des forces de chacun et veulent travailler ensemble pour les mettre à profit.

«Je l’ai toujours dit et je le répète, je veux faire de Sept-Îles un partenaire d’affaires et non un compétiteur. Oui, les deux quais ont l’objectif de travailler ensemble pour se développer, mais aucunement pour fusionner», conclut M. Thibault.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier de