Ordre des vétérinaires : un retour à la normale le 1er juin

Photo de Laurence Dupin
Par Laurence Dupin
Ordre des vétérinaires : un retour à la normale le 1er juin
Il va encore falloir attendre un peu avant le retour à la normale chez les vétérinaires.

Depuis le début de la crise, les services de soin vétérinaires ont été déterminés comme services essentiels par le gouvernement mais ont fonctionné en service restreint. Les cliniques vont pouvoir reprendre le 1er juin.

Les vétérinaires de tous les secteurs sont donc restés ouverts depuis le tout début de la crise. Mais ils sont aussi assujettis au respect des différentes consignes notamment la distanciation physique. De ce fait, tous ne se sont pas retrouvés logés à la même enseigne suivant l’organisation spatiale de leurs locaux.

Cela a causé de grands ralentissements dans le traitement des demandes des clients. « Chaque vétérinaire est libre d’exercer la priorisation des cas comme il l’entend. C’est ce qui est fait depuis deux mois. La grande majorité s’occupent des cas les plus pressants », précise le Dre Caroline Kilsdonk, présidente de l’ordre des vétérinaires.

« Avec le début du déconfinement il n’y aura pas de consignes de réouverture. Les vétérinaires vont sans doute reprendre une grande part de leurs activités mais ils ne reviennent pas à la normale. Il faut être réalistes, les vétérinaires vont devoir continuer à exercer une certaine priorisation pendant encore longtemps. » Elle cite comme exemple les stérilisations qui ont quasiment été toutes suspendues durant la crise.

Les services vétérinaires se doivent de respecter les recommandations de l’Institut National de santé publique du Québec. Ce dernier conseille notamment d’effectuer un triage téléphonique « auprès du client avant de donner un rendez-vous pour l’animal afin de valider de : reporter tout rendez-vous en présence non urgent ou non essentiel; si possible, et en premier lieu si la consultation n’est pas une urgence, mettre en place un système de consultation à distance selon les moyens techniques disponibles…

Cette crise a énormément d’impact sur les entreprises et les vétérinaires ne sont pas épargnés. « Certains sont en difficulté, mais nous ne saurons le nombre exact qu’à la sortie de cette crise. Mais les vétérinaires ne sont pas le seul », confie le Dre Kilsdonk.

Depuis à peu près deux semaines, le service reprend petit à petit à la clinique vétérinaire de Sept-Îles. Les urgences et les vaccins mensuels sont actuellement traités. D’ici deux semaines vous pourrez à nouveau aller faire le rappel annuel de vaccin de votre animal. Un retour à la normal donc très progressif. La clinique de Sept-Îles a d’ailleurs affiché ceci sur sa page Facebook :

Les humains pourront entrer à nouveau dans la Clinique à partir du 1er juin avec 2 conditions: le MASQUE sera OBLIGATOIRE. Il peut être artisanal, mais il doit recouvrir le nez, la bouche et le menton. Que ce soit pour des produits en boutique, une chirurgie ou une consultation, vous ne pourrez pas entrer sans masque. 1 seule personne par animal ou pour achats en boutique pourra entrer. Cette mesure est d’une durée indéterminée et est évidemment dans le but de protéger votre santé et la nôtre!

Partager cet article

1
LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Micheline berthelot Recent comment authors
  S'abonner  
Récent oldest most voted
Me notifier de
Micheline berthelot
Guest
Micheline berthelot

Parfait