Occupation double : candidats recherchés partout au Québec

Photo de Johannie Gaudreault
Par Johannie Gaudreault
Occupation double : candidats recherchés partout au Québec
L'animateur de la téléréalité Occupation Double, Jay du Temple. Courtoisie

En entrevue au Journal Haute-Côte-Nord, l’animateur d’Occupation double et humoriste Jay du Temple dévoile que la prochaine saison de l’émission populaire sera « à l’image du Québec et diversifiée de toutes les manières possibles ».

Des candidats en provenance de toutes les régions du Québec sont recherchés par la production et le processus d’audition s’est adapté à la pandémie de la COVID-19.

« Avant, les gens de la Côte-Nord pouvait utiliser l’excuse qu’ils sont loin pour venir passer l’audition, mais cette année, on doit envoyer une vidéo de quatre minutes maximum, de chez-nous », affirme l’animateur.

Les personnes intéressées doivent donc envoyer leur matériel sur le site occupationdouble.noovo.ca, et ce, d’ici le 28 juin. Par la suite, les candidats qui auront suffisamment intrigué les juges pourront les rencontrer en juillet, tout en respectant la distanciation sociale.

Rapprochements

La productrice de la téléréalité Marie-Pier Gaudreault a mentionné, par voie de communiqué, que l’essence de l’émission sera conservée, soit les fameux rapprochements tant attendus par les téléspectateurs.

Pour rendre cet élément possible, aucune chance ne sera prise par la production. « Nous travaillerons en amont de la saison, selon l’évolution de la pandémie, et la priorité demeurera la santé de tout le monde même si ça apporte son lot de défis », de mentionner Jay du Temple.

Il faut dire que les 70 caméras robotisées qui captent l’action réduisent au maximum les contacts entre les candidats et l’équipe technique.

Rebondissement

En tant que « capitaine Rebondissement », Jay du Temple assure que la saison 2020 sera haute en émotions, ne faisant pas exception aux années dernières. « Il y aura beaucoup de twist et le jeu sera monté d’un cran », promet-il.

En ce qui concerne les voyages, la production n’est pas encore certaine de pouvoir aller à l’étranger, mais des beaux coins du Québec seront découverts.

« Nous serons encore très créatifs », soutient l’humoriste qui a souvent visité la Côte-Nord pour ses spectacles d’humour, entre autres.

« J’ai adoré tous mes passages chez vous. En plus d’avoir de magnifiques paysages, l’accueil est toujours généreux et les gens sont gentils », raconte-t-il en se remémorant sa visite au Centre Henry-Léonard de Baie-Comeau pour rencontrer l’équipe du Drakkar.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier de