Nico Cyr arrêté pour voies de fait avec lésions

Photo de Mathieu Morasse
Par Mathieu Morasse
Nico Cyr arrêté pour voies de fait avec lésions
Nicolas Cyr a été arrêté pour ce coup de poing à un arbitre. (Photo : Capture d'écran de la vidéo tirée de Facebook)

Nicolas (Nico) Cyr, le hockeyeur qui a frappé un arbitre samedi à Havre-Saint-Pierre lors du Tournoi Harold Cyr Olympique 50, a été arrêté lundi pour voies de fait ayant causé des lésions corporelles.

Le joueur de Havre-Saint-Pierre se serait présenté de lui-même aux autorités.

Selon la Sûreté du Québec, l’homme de 45 ans a été libéré sous promesse de comparaître et l’enquête est toujours en cours.

Aucune accusation n’a encore été déposée par la Direction des poursuites criminelles et pénales.

Inacceptable

Dans une entrevue accordée mardi matin à l’animatrice Catherine Gaudreault du 106,9 Mauricie, l’arbitre Philippe Paradis explique avoir porté plainte contre Nico Cyr afin que personne d’autre n’ait à vivre une telle situation.

Il ne veut pas que les jeunes pensent qu’ils peuvent frapper des gens en toute impunité.

«Il y a des choses dans la vie que j’accepte et d’autres que je n’accepte pas, et ça, ça fait partie des choses que je n’accepterai jamais», tonne-t-il.

Il raconte que Nico Cyr a tout d’abord été envoyé deux minutes au banc des punitions pour rudesse. Mais comme il ne se calmait pas et continuait de lui crier après, il lui a décerné un dix minutes de mauvaise conduite et une inconduite de partie.

Le fâcheux incident s’est produit lorsque le joueur a quitté le cachot pour se diriger vers la sortie de la patinoire.

«Il n’y a pas eu de provocation», assure le Trifluvien. «J’ai dit « arrête ou ton tournoi est fini ». Puis lui a dit « ton tournoi à toi aussi est fini », puis c’est là qu’il m’a donné un coup», raconte-t-il.

Commotion cérébrale

Philippe Paradis est encore secoué trois jours après le match qui devait être amical. Il est présentement en arrêt de travail.

«J’ai consulté mon médecin [lundi] matin. J’ai eu un scan à passer et des radiographies. Puis le diagnostic de commotion cérébrale. Donc comment ça va ce matin? Pas mal mêlé, fatigué», a-t-il exposé à la radio.

Il a déjà décidé qu’il n’officierait plus jamais comme arbitre.

«Quand ta fille de quatre ans veut jouer avec toi et qu’il faut que tu lui expliques que tu ne peux pas parce que tu es étourdi aux cinq minutes pis qu’il faut que tu restes couché, c’est assez plate», soutient l’ex-arbitre.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier de