Nez Rouge 2018 : la meilleure idée de la soirée

Nez Rouge 2018 : la meilleure idée de la soirée

Hugues Larouche, copropriétaire de Sept-Îles Chevrolet Buick GMC, assurera la présidence d'honneur de l'édition 2018 d'Opération Nez Rouge.

Crédit photo : Le Nord-Côtier

Opération Nez Rouge est en mode recrutement pour les raccompagnements qui auront lieu du 30 novembre au 22 décembre. Devant le succès de l’an dernier, un projet-pilote sera d’ailleurs propulsé à Sept-Îles cette année. La municipalité est l’un des 10 endroits où sera testée l’application mobile Nez Rouge, qui devrait faciliter les opérations.

La conduite avec les facultés affaiblies demeure l’une des principales causes d’accident de la route au Québec, encore cette année. Opération Nez Rouge, en tant que vaste campagne de sécurité routière, a d’ailleurs comme principal objectif de ramener les gens en sécurité à la maison.

De là le thème «La meilleure idée de la soirée», explique Maxime Lelièvre, coordonnateur d’Opération Nez Rouge Sept-Îles.

«C’est la meilleure idée de la soirée autant pour les gens qui prennent la décision de se faire raccompagner que pour les bénévoles qui vivront une expérience inoubliable, c’est assuré!».

L’an dernier, c’est plus de 12 000 $ en dons des usagers qui ont été récoltés et remis à la Fondation Régionale Hôpital Sept-Îles. C’est aussi 700 raccompagnements et près de 300 bénévoles qui se seront impliqués pour la cause.

«On entrevoit cette deuxième année avec confiance, on sent déjà un vent d’intérêt de la part des bénévoles. Depuis septembre que les gens nous écrivent sur la page Facebook, ils ont hâte de participer. Plus on aura de bénévoles, moins le temps d’attente sera élevé et plus le service sera efficace», assure M. Lelièvre.

Présidence d’honneur

Cette année, la présidence d’honneur est confiée à Hugues Larouche, copropriétaire de Sept-Îles Chevrolet Buick GMC.

«Comme transporteur officiel de Nez Rouge, nous serons actifs et présents sur le terrain tout au long du mois de décembre», affirme-t-il.

Ayant travaillé longtemps dans le domaine de la santé, M. Larouche a côtoyé bon nombre d’accidentés de la route, ce qui n’est pas étranger à sa présence dans l’organisme cette année.

«Ça m’a clairement conscientisé et donné le gout d’embarquer et de m’impliquer. Je comprends l’importance d’une cause comme Nez Rouge et ça rejoint mes propres valeurs», souligne-t-il.

Avec la légalisation du cannabis en vigueur, Julie Chiasson, la gestionnaire du centre de service de la SAAQ de Sept-Îles, a quant à elle souhaité rappeler aux gens qu’outre l’alcool, le cannabis nuit aussi à la conduite et augmente le risque d’accident.