La Nation Innue défend le projet éolien Apuiat de Port-Cartier

La Nation Innue défend le projet éolien Apuiat de Port-Cartier

Simulation visuelle du projet Apuiat, vu du terrain de camping de Pentecôte.

Crédit photo : Boralex

La Nation Innue réagit à une nouvelle sortie de la Coalition Avenir Québec (CAQ) contre le projet éolien Apuiat. Selon le parti, sa facture serait de 1,5 milliard $ pour les Québécois et il ne serait en fin de compte qu’un projet électoraliste.

La CAQ revient à la charge contre le projet Apuiat.

«À quelques semaines des élections, les libéraux tentent de passer un sapin de 1,5 milliard de dollars aux Québécois. Ils méritent de connaître les termes de l’entente et les coûts qu’ils devront assumer au cours des 25 prochaines années», dénonce le parti dans un communiqué publié le 19 juillet.

Selon le chef de la CAQ, le projet de parc éolien sur la Côte-Nord est une décision «injustifiable, coûteuse et inutile».

Selon M. Legault, Hydro-Québec n’a nullement besoin de ce projet, surtout que la province est dans une situation de surplus énergétiques.

Pour la Nation Innue, qui a créé la société en commandite Apuiat pour gérer le projet, le parc éolien est avant tout un geste de réconciliation historique.

«Qui plus est, depuis plus de deux ans maintenant, nous avons réussi à bâtir avec les communautés nord-côtières non autochtones une adhésion au projet tel qu’aujourd’hui, nous sommes fiers de dire qu’il s’agit du premier projet de développement énergétique à rassembler nos deux peuples», a-t-elle rétorqué dans une déclaration écrite, mardi.

Les représentants de la Nation Innue regrettent que M. Legault ait refusé de les rencontrer.

«Il aurait appris que la soi-disant facture de 1,5 milliard $ qui serait assumée par les consommateurs n’est que pure spéculation, basée sur des prix d’achat d’électricité avoisinant les 9 à 11 cents/kWh, alors que nous sommes déterminés à en faire un projet très compétitif d’un point de vue tarifaire et à la fine pointe de la technologie».