Mine Arnaud : Les candidats répondent à Québec meilleure mine

Photo de Fanny Lévesque
Par Fanny Lévesque
Mine Arnaud : Les candidats répondent à Québec meilleure mine

Les cinq candidats dans la course à la mairie de Sept-Îles se sont prêtés au jeu de la Coalition pour que le Québec ait meilleure mine en répondant à trois questions à propos du projet d’exploitation d’une mine d’apatite à ciel ouvert dans le canton Arnaud. Sans créer de surprises, le questionnaire aura néanmoins permis de clarifier les positions des aspirants maires sur le projet minier qui divise les Septiliens.

La première question cherchait à savoir comment les candidats allaient s’assurer que les décisions soient prises de façon transparente, en mettant de l’avant les considérations environnementales et de santé publique. Les candidats s’en remettent pour la plupart aux conclusions du Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE), qui doit émettre ses recommandations avant le 27 décembre.

Seul Réjean Porlier qualifie le projet d’inacceptable dans sa forme actuelle. Rodrigue Vigneault, Linda Lachance et Martial Lévesque donnent leur appui au projet, s’il correspond aux critères du BAPE. Jonathan Martel est d’avis que le rapport du BAPE sera déterminant pour la suite des choses.

Les candidats s’engagent tous à exiger de la transparence du promoteur et à mettre en place un comité de suivi avec des pouvoirs réels.

Vers un référendum ?
À savoir comment les candidats prévoient faire entendre la voix des Septiliens dans le projet, seul Réjean Porlier s’engage à tenir un référendum sur la question. Jonathan Martel n’est pas fermé à l’idée, mais il craint que la méthode augmente les tensions sociales. Pour le candidat Lévesque, les citoyens ont eu l’occasion de se faire entendre lors des séances du BAPE. Le son de cloche est semblable du côté de Mme Lachance et de Rodrigue Vigneault qui indiquent faire confiance à l’organisme.

Diversification
Enfin, la coalition a voulu savoir quelle est la vision du développement économique de chaque candidat. Réjean Porlier se questionne si le site projeté de la mine ne pourrait pas «être utilisé à meilleur escient» pour mettre en valeur la baie de Sept-Îles, tandis que Jonathan Martel prévoit réaliser une réflexion sur le développement de la collectivité tout en consolidant l’industrie bioalimentaire et touristique.

Martial Lévesque entend poursuivre les efforts de diversification liés à la recherche et développement, la transformation des ressources et miser sur les initiatives touristiques et l’agriculture. Linda Lachance souhaite créer un parc municipal offrant différents services. Rodrigue Vigneault prévoit lui aussi diversifier l’économie de Sept-Îles pour ne plus être à la merci des soubresauts des marchés.

Les réponses complètes des candidats sont disponibles sur le site Internet de la coalition au quebecmeilleuremine.org

Partager cet article