Mine Arnaud: Le gouvernement refuse de rendre publique l’entente signée

Photo de Éditions Nordiques
Par Éditions Nordiques
Mine Arnaud: Le gouvernement refuse de rendre publique l’entente signée

Le gouvernement a refusé, jeudi matin à l’Assemblée nationale, de consentir à une motion déposée par la députée de Duplessis, Lorraine Richard, demandant de rendre publique l’entente signée entre Investissement Québec et Yara international ASA pour le projet Mine Arnaud.

La motion a été déposée conjointement avec la Coalition Avenir Québec et Québec solidaire. Rappelons que la société norvégienne Yara a annoncé, il y a deux semaines, qu’elle ne réinvestirait pas à court terme dans le projet Mine Arnaud, mais qu’elle maintient toujours son intérêt pour acheter entre 40 et 50% de la production de la future mine. Les travaux d’ingénierie sont donc suspendus «pour une durée indéterminée», affirmait alors Investissement Québec.

Mme Richard demande que l’entente soit rendue publique parce qu’elle et son parti «soupçonnent fortement qu’Investissement Québec ne dit pas toute la vérité sur ce projet». Elle rappelle que le bras économique du gouvernement du Québec a toujours défendu le projet a mentionnant que Yara se chargerait d’acheter l’ensemble de la production et que maintenant ce serait 40% en plus de cesser son investissement.

(Vidéo: Assemblée nationale)

«Il y a quelque chose qui s’est passé entre le début du projet et l’annonce que Yara se retire. Il y a énormément de questions dans ce dossier, et là, on n’a pas de réponses», affirme la députée qui souhaite savoir qu’elles sont les clauses qui lient Investissement Québec avec la société norvégienne.

«Qu’attend le gouvernement de Philippe Couillard pour nous donner l’heure juste sur Mine Arnaud ainsi que sur le contrat entre Yara et Investissement Québec?», s’est questionnée Mme Richard sur sa page Facebook. «Présentement, les dossiers menés par le gouvernement, on n’en a pas notre juste part», a-t-elle ajouté en entrevue.

Lorraine Richard refuse d’aller aussi loin que la Coalition Québec meilleure mine qui a réclamé mardi «une enquête publique pour faire la lumière sur le gaspillage de fonds publics, l’évasion fiscale, l’influence des lobbyistes et le phénomène des portes tournantes dans le secteur minier». La coalition affirme que le gouvernement «a gaspillé des dizaines de millions de dollars dans projets douteux», dont Mine Arnaud et Cliff Natural Resources.


 

(Photo : Archives – Le Nord-Côtier)

Partager cet article