Mauvaises créances : les préavis d’exercice augmentent sur la Côte-Nord

Photo de Charlotte Paquet
Par Charlotte Paquet
Mauvaises créances : les préavis d’exercice augmentent sur la Côte-Nord
Au cours des 12 derniers mois, le nombre de propriétaires ayant remis les clés de leur maison à leur créancier hypothécaire a diminué sur la Côte-Nord, même si les préavis d’exercice ont augmenté légèrement. (Photo : iStock)

Même si l’écart n’est pas énorme, il n’en reste pas moins que la Côte-Nord est l’une des deux seules régions au Québec avec le Bas-Saint-Laurent à avoir enregistré une hausse du nombre de préavis d’exercice au cours des 12 derniers mois.

D’avril 2018 à mars 2019, 108 préavis ont été enregistrés au Registre foncier du Québec de la part de créanciers hypothécaires sur la Côte-Nord. Il s’agit d’une hausse de 2%, selon le dernier rapport sur les tendances des mauvaises créances au Québec produit par la firme JLR solutions foncières. Au Bas-Saint-Laurent, l’augmentation est de 14%.

Toujours pendant la même période, le nombre de délaissements par des propriétaires ayant décidé d’abandonner volontairement ou non leur immeuble hypothéqué a cependant diminué de 24% pour se fixer à 45.

D’autre part, 27 avis de vente sous contrôle de justice ont aussi été inscrits, mais compte tenu du petit nombre, la variation n’est pas ciblée puisqu’elle ne serait pas représentative.

Ailleurs au Québec

À la grandeur du Québec, la tendance annuelle demeure à la baisse au chapitre du nombre de préavis d’exercice, quoique les reculs observés depuis plusieurs trimestres ne tiennent plus la route pour le premier de 2019. Il est plutôt question d’une stabilité.

Les délaissements continuent de diminuer, et ce, tant sur une base annuelle que trimestrielle. La succession de replis des préavis y est pour beaucoup puisque la plupart des propriétaires qui décident de remettre les clés à leur créancier hypothécaire ont reçu auparavant un tel préavis.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier de