Marc Hervieux : L’artiste lyrique le plus populaire au Québec s’arrête chez nous

Photo de Éditions Nordiques
Par Éditions Nordiques

Marc Hervieux effectuera deux arrêts sur la Côte-Nord pour y présenter son concert de Noël, soit le 18 décembre à 20 h à la Salle de spectacle Jean-Marc-Dion et le 19 décembre à 20 h au Centre des arts de Baie-Comeau. Sur scène, il livrera alors un répertoire composé de chansons originales, de chansons traditionnelles et de chansons populaires ayant pour thème commun Noël.

En 30 jours, Marc Hervieux aura présenté 26 représentations de son concert de Noël un peu partout au Québec. Dans ce spectacle, il est accompagné sur scène de sept musiciens, dont un quintette à cordes. Le répertoire alors présenté sera à l’image des deux disques de Noël qu’il a lancés jusqu’à maintenant, soit «Le premier Noël» et «Un air d’hiver», c’est-à-dire composé de chansons traditionnelles, populaires et originales. Il se permet également d’interagir avec le public en y racontant plusieurs anecdotes autour des Noël de son enfance.

«À l’adolescence, j’ai perdu mon père à la veille de Noël, confie-t-il. Cette fête est donc disparue durant plusieurs années de ma vie. Lorsque j’ai eu mes filles, c’est là que j’ai réalisé que je ne pouvais pas leur imposer ce choix. Je me suis donc mis à revivre Noël à travers elles. Pour moi, Noël est l’occasion parfaite pour passer du temps avec mes amis et ma famille. C’est aussi le moment idéal pour s’offrir une période d’arrêt».

L’envie d’avoir un pied à terre
Pendant plus de 16 ans, l’artiste a voyagé partout dans le monde et ce, à raison de sept à huit mois par année. Le fait d’être désormais père de famille a fait en sorte qu’un tel parcours lui convenait moins puisqu’il désirait passer plus de temps auprès de ses filles. «Mes filles ont grandi. C’est à ce moment que j’ai réalisé qu’il m’était très difficile de voyager autant, constate-t-il. C’est donc là qu’est né le désir de me construire une carrière. J’avais aussi en tête, depuis fort longtemps, le projet de réaliser un album pop. Cela m’a donné l’opportunité de le faire.»

«Je me suis fait connaître du grand public grâce à un duo avec Ginette Reno sur la chanson Fais-moi la tendresse, enchaîne Hervieux. À ce moment-là, je n’avais pas encore lancé mon album Après nous. En obtenant une telle visibilité, cela m’a permis de multiplier les apparitions à la télévision. Cela a aussi contribué à briser les préjugés que certaines personnes attribuent aux chanteurs lyriques.»

Un amour évident pour l’italien
Dans son spectacle, il s’offre aussi le luxe de chanter certaines chansons en langue italienne. Cela ne devrait surprendre personne puisque l’artiste dont le parcours a débuté dans le milieu lyrique, a lancé en septembre 2011, un album exclusivement en italien, «A Napoli». Celui-ci lui a permis de mettre la main sur le Félix Album de l’année Classique/vocal au plus récent gala de l’ADISQ.

Pour plusieurs personnes, l’italien est surtout associé au milieu lyrique. «De l’opéra, il s’en fait dans plusieurs langues. J’ai constaté que le répertoire italien collait bien à ma voix. Je suis aussi très à l’aise avec cette langue», conclut Marc Hervieux.

Photo : Marc Hervieux est l’artiste lyrique le plus populaire au Québec. Les deux concerts de Noël qu’il offrira sur la Côte-Nord suscitent énormément d’intérêt. (Photo : Julien Faugère)

Partager cet article