Maëlie Ringuette est comme un poisson dans l’eau

Photo de Sylvain Turcotte
Par Sylvain Turcotte
Maëlie Ringuette est comme un poisson dans l’eau
Maëli Ringuette est comme un poisson dans l’eau depuis qu’elle a 2 ans. Sa nage de prédilection : le papillon.

Il ne serait pas exagéré de dire que Maëlie Ringuette a presque appris à nager avant de savoir marcher. À 2 ans, elle nageait déjà sans aide, sans appareil de flottaison. Aujourd’hui âgée de 13 ans, elle est la seule Innue dans le groupe élite du Club de natation de Sept-Îles.

Sa mère, Audrey Ringuette, dira d’elle que « dès qu’elle est née, la seule place où elle était calme était dans le bain ou à la piscine ».

Une bonne synchronisation

En effet, Maëlie se sent très bien dans l’eau. « La natation, c’est important dans ma vie », mentionne-t-elle. Elle a gravi les échelons des cours de la Croix-Rouge depuis qu’elle a 5 ans, malgré sa timidité en apprenant avec des plus vieux qu’elle.

Ce sont ses parents qui l’ont inscrite au sein du Club de natation de Sept-Îles. C’est là qu’elle aime se surpasser pour chacune de ses nages.

Dans l’éventail des nages, celle qu’elle préfère, c’est le papillon. C’est d’ailleurs pour ce style, qui demande une bonne synchronisation, que Maëlie réalise ses meilleures performances. Ça va de soi pour cette préférence! Nageuse de niveau AA, elle travaille à l’obtention de ses standards AAA.


Calendrier occupé

Élève de deuxième année du secondaire à l’Institut d’enseignement de Sept-Îles, Maëlie Ringuette représentera son établissement lors du Championnat régional du RSEQ qui a lieu ce samedi 14 mars à la piscine du Complexe récréatif et culturel de Port-Cartier.

Deux semaines plus tard, c’est une compétition régionale qui est au calendrier pour le 28 mars à Sept-Îles.
Entre les deux, et au travers de ses sept à huit heures d’entraînement de natation par semaine, il y a aussi le volley, son sport numéro deux, avec le Noir et Or de l’IESI.

Maëlie ne prendra pas de pause de la natation pour cet été. Elle aspire à se qualifier pour la 55e Finale des Jeux du Québec qui se déroulera à Laval du 31 juillet au 8 août. Juste avant, elle est assurée d’être des Jeux autochtones de l’Amérique du Nord, à Halifax, en Nouvelle-Écosse, du 12 au 19 juillet. Elle a obtenu sa sélection lors d’un camp à Mistassini à l’été 2019.

Parmi ses autres aspirations, celle de devenir sauveteur. Croix de bronze déjà en poche, elle doit attendre ses 16 ans pour les prochaines étapes.

Bonne continuité!

 

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier de