Louis-Philippe Canuel entraînera le Noir et Or

Photo de Sylvain Turcotte
Par Sylvain Turcotte
Louis-Philippe Canuel entraînera le Noir et Or
Louis-Philippe Canuel (à gauche) est le nouvel homme de confiance du directeur de l’Institut d’enseignement de Sept-Îles, Mathieu Brien (à droite), pour diriger la concentration hockey de l’établissement d’enseignement privé.

Finies les rumeurs! Le Noir et Or de l’IESI a officiellement procédé à la nomination de son nouvel entraîneur et coordonnateur de sa concentration hockey. Louis-Philippe Canuel prendra les rênes du programme pour la saison 2020-2021, dès le mois d’août, en remplacement de Serge Roy, qui s’accorde une année sabbatique.

« J’ai hâte! Ce sera différent. Je toucherai à plusieurs niveaux », a lancé d’entrée de jeu Canuel, qui dirige les Nord-Côtiers bantam AAA relève cette saison, et qui continuera dans ses fonctions l’an prochain, à travers son nouveau défi avec le Noir et Or de l’Institut d’enseignement de Sept-Îles.

L’homme de 33 ans voit cette opportunité comme un tremplin supplémentaire dans sa passion, le hockey. « Ça fait partie de mon cheminement d’entraîneur. J’aurai à développer de nouveaux joueurs, de les faire grandir », a-t-il souligné.

Louis-Philippe Canuel carburera donc au hockey du matin au soir, de jour à l’IESI avec les enseignements sur glace et en classe, de soir et de fin de semaine avec les Nord-Côtiers bantam AAA (LHEQ). Il aura aussi les rencontres de la Ligue scolaire du RSEQ avec le Noir et Or à son calendrier qui sera fort bien rempli.

La concentration hockey de l’Institut d’enseignement de Sept-Îles regroupe une trentaine d’étudiants. Notre sport national à l’école les occupe pour environ dix heures par semaine par groupe. « Il y a une chimie qui devient forte avec l’entraîneur », soutient le directeur de l’IESI, Mathieu Brien.

Une pause méritée

Après une quinzaine d’années à la barre du programme hockey de l’IESI et 53 ans avec les patins dans les pieds, Serge Roy, qui a porté les couleurs du Canada aux Olympiques de 1988 à Calgary, s’accorde une pause d’un an et verra pour la suite des choses. Il ira relever un nouveau défi professionnel à Montréal comme kinésithérapeute.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier de