Lou-Adriane Cassidy mène une carrière musicale en plein essor

Photo de Éric Martin
Par Éric Martin
Lou-Adriane Cassidy mène une carrière musicale en plein essor
Lou-Adriane Cassidy préfère faire les choses lentement. Elle a ainsi plus de facilité à déployer ses ailes. Photo Lawrence Fafard

Petit à petit, Lou-Adriane Cassidy se trace une place dans le milieu musical québécois avec son album C’est la fin du monde à tous les jours qui suscite beaucoup d’engouement. La scène est également un lieu qu’elle habite pleinement.

Sur ce premier disque, on retrouve des chansons qu’elle a écrites et d’autres qui l’ont été par des artistes qu’elle apprécie. « Tout s’est fait progressivement. J’ai rencontré les auteurs. C’était un échange. Tout se faisait dans le respect et en toute convivialité. Je voulais m’approprier les chansons de d’autres. C’est un travail que j’apprécie vraiment», soulève-t-elle.

Lors du processus de création, elle s’est assuré que les chansons la représentent bien. « Je me questionne sur la vie en général, l’amour, le doute, le désespoir. J’adopte une approche plus universelle. Ce n’est aucunement centré sur moi-même. Je trouve le moyen d’être rassembleuse », indique celle qui se dit influencée par la musique française et la pop des années 70.

Sa participation à La Voix demeure une expérience marquante. « Je ne pourrai jamais regretter cette aventure. Elle a été ma porte d’entrée dans le métier. J’y ai forgé mon réseau de contacts et certaines personnes ont commencé alors à me suivre », ajoute Lou-Adriane. « Je n’ai pas eu un immense succès. J’ai pu construire ma carrière une brique à la fois. Je vois ça comme un très beau privilège. »

Comme plusieurs de ses pairs, l’auteure-compositrice-interprète éprouve un réel plaisir à monter sur scène et dispose d’une surprenante énergie si l’on se fie à plusieurs vidéos mises en ligne.

« C’est quelque chose de très nourrissant. J’établis une connexion autant avec les musiciens qu’avec le public. C’est trippant. C’est une sorte de liberté. Je me déploie complètement», lance-t-elle.

Lou-Adriane Cassidy se produira à deux reprises sur la Côte-Nord, le 29 octobre au Centre des arts de Baie-Comeau et le lendemain  au Café-théâtre Graffiti de Port-Cartier

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier de