L’industrie maritime veut se faire entendre

Photo de Vincent Rioux-Berrouard - Initiative de journalisme local
Par Vincent Rioux-Berrouard - Initiative de journalisme local
L’industrie maritime veut se faire entendre
Des minéraliers dans la baie de Sept-Îles.

La Société de développement économique du Saint-Laurent (Sodes) a lancé la campagne « Tous dans le même bateau ». Une initiative qui a pour objectif de sensibiliser la population à l’importance économique, sociale et environnementale de l’industrie maritime.

La campagne « Tous dans le même bateau » souhaite mettre de l’avant l’importance économique de l’industrie maritime, notamment sur la Côte-Nord où elle compte près de 200 emplois.

Mathieu St-Pierre, président-directeur général de la Sodes explique : « L’industrie maritime québécoise est au cœur de notre quotidien. Environ 80% des biens de consommation utilisés par les Québécois sont livrés par navire ». Par exemple, il y a 29 millions de tonnes de marchandises qui sont transbordées annuellement au port de Sept-Îles.

L’industrie maritime est vitale pour une région comme la Côte-Nord selon M. St-Pierre en raison notamment de la présence de grandes entreprises comme les minières qui ont besoin de transport maritime pour faire transiter le minerai.

La campagne « Tous dans le même bateau » sera présente sur plusieurs types de plates-formes que ce soit les médias sociaux, à la radio ou dans les journaux.

Relance économique

La crise la COVID-19 aura montré toute l’importance de l’industrie maritime dans le maintien des chaînes d’approvisionnement avec la fermeture des frontières selon la Sodes.

« Malgré le lien intime qui unit le développement économique du Québec à celui de l’industrie maritime, son apport demeure sous-estimé. Et pourtant! Sans le corridor du Saint-Laurent, les habitudes de consommation seraient chamboulées, la sécurité nationale compromise et la survie de milliers d’entreprises dépendantes de l’importation et de l’exportation en jeu. Plus que jamais, cette industrie, qui carbure à l’innovation, présente des perspectives favorables et insoupçonnées», affirme Mathieu St-Pierre.

Pour la Sodes, l’industrie maritime doit être une pièce maîtresse des stratégies de relance économique des gouvernements.

Lutte contre les changements climatiques

Il est important que les gouvernements développent et entretiennent des infrastructures reliées à l’industrie maritime. Le président-directeur général de la Sodes donne en exemple les zones industrialo-portuaires qui sont essentielles dans le domaine de l’exportation.

Un autre argument pour favoriser l’industrie maritime en ce moment est l’impact environnemental qu’elle a. Selon M. St-Pierre, le transport maritime doit être valorisé alors que nous sommes en contexte de lutte face aux changements climatiques. Il ajoute qu’un navire peut transporter autant de marchandise que 301 wagons de train ou 963 camions.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires