Liaison Sept-Îles – Havre-Saint-Pierre: Les maires ont des questions pour Intercar

Photo de Éditions Nordiques
Par Éditions Nordiques
Liaison Sept-Îles – Havre-Saint-Pierre: Les maires ont des questions pour Intercar
La liaison Sept-Îles-Havre-Saint-Pierre d’Intercar est déficitaire.

Les MRC de la Côte-Nord ont besoin de plus d’informations de la part de l’entreprise de transport par autocar Intercar avant de se prononcer en faveur ou non d’une aide financière pour l’aider à rentabiliser la liaison déficitaire entre Sept-Îles et Havre-Saint-Pierre.

Réunis à Québec dans le cadre du congrès annuel de la Fédération québécoise des municipalités (FQM), les préfets des MRC de la Côte-Nord en ont profité pour se réunir et discuter d’une nouvelle aide financière de trois ans à Intercar.

L’an dernier, l’entreprise avait bénéficié d’une aide financière de 100 000$ pour un an, afin de maintenir son service entre Sept-Îles et Havre-Saint-Pierre. Le ministère des Transports avait contribué à hauteur de 75 000$, alors que chaque MRC avait versé 7 500$ au transporteur. L’apport du milieu est obligatoire pour obtenir une aide financière du ministère.

«On va demander plus d’informations à Intercar avant de se positionner», a mentionné le préfet de la MRC de la Minganie, Luc Noël. Il n’a pas été possible de savoir qu’elles sont les points que les maires souhaitent éclaircir auprès de l’entreprise, mais ceux-ci seront adressés au transporteur «à très court terme».

C’est la MRC de la Minganie qui a obtenu le mandat de questionner Intercar. Une fois les informations obtenues, M. Noël en informera les autres MRC qui prendront ensuite une décision sur une participation ou non à une aide financière.

Un très faible nombre de passagers utilise les services d’Intercar pour voyager entre Sept-Îles et Havre-Saint-Pierre. Malgré tout, Luc Noël affirme qu’il s’agit d’un service «primordial» pour sa région, par exemple pour les personnes âgées ou malades qui n’ont pas de voiture et qui doivent se déplacer à Sept-Îles pour des rendez-vous médicaux.

Partager cet article