L’heure est au choix !

Photo de Éditions Nordiques
Par Éditions Nordiques
L’heure est au choix !

Alors que vous lirez ses lignes, il ne restera que quelques jours à la campagne électorale municipale 2013. Dimanche le 3 novembre, il faut nous rendre en très grand nombre aux urnes pour élire les candidats ou les candidates qui présideront aux destinées de la ville pour les quatre prochaines années.

Tout au long de la campagne, nous avons eu l’occasion de prendre connaissance des programmes des candidats et des candidates qui briguent le poste de maire et les sièges de conseillers représentant les quartiers de la ville.

Il convient de souligner la qualité des débats diffusés au FM 94.1 et la formule des questions présentées aux candidats et aux candidates par le Journal. De plus de nombreuses entrevues et de nombreux articles ont paru dans les journaux locaux. Un débat entre les candidats et la candidate à la mairie a été organisé au Cégep par Radio-Canada et les médias sociaux ont été utilisés abondamment. Il faut aussi souligner le bon goût et le professionnalisme des affiches qui ont été déployées en ville par les candidats et les candidates.

Sommes-nous, à ce moment-ci de la campagne en mesure de faire un choix? Est-ce que les interventions des candidats et de la candidate à la mairie nous ont permis de dégager leurs orientations, leurs préoccupations et leurs engagements à faire de Sept-Îles une ville plus dynamique, mieux en mesure de fournir des services de qualité à coûts raisonnables et capable de rayonner à l’extérieur de la région, de la province et du pays?

Des hommes et des femmes de grandes compétences ont mis de l’avant leurs candidatures. Il demeure cependant que les choix que nous aurons à faire nous amèneront à élire les candidats et candidates qui devraient partager des objectifs communs dont voici quelques exemples:

La détermination de maintenir le taux de taxe foncière à son niveau actuel pour au moins deux ans;
L’allègement du fardeau fiscal actuel par la révision entre autres de la taxe de bienvenue sur les achats de résidences;

La recherche et la priorisation de projets industriels qui donneront plus de valeur au rôle d’évaluation ce qui aura pour résultat d’augmenter les revenus de la ville sans augmenter les taxes;
La préoccupation de réduire la dette de la ville;

La mise en place d’une politique de protection de l’environnement basée sur des principes rationnels et bien adaptés aux conditions locales;

Le développement et la mise en valeur d’initiatives locales dans les secteurs social, culturel et communautaire et sportif;

L’ajout d’équipements de loisirs et sportifs et culturels nécessaires à l’épanouissement des initiatives énumérées plus haut, mais dont les coûts devront tenir compte de la capacité financière de la ville;
La priorisation d’une plus grande transparence dans l’administration municipale;

Il appartient donc aux électeurs et électrices de bien analyser les programmes des candidats et candidates aux différents postes au conseil municipal et de choisir ceux et celles qui sont les plus aptes à gouverner la ville avec compétence, intégrité, dynamisme et gros bon sens.

Il n’y a plus de place pour les guerres individuelles, les conflits de personnalités, la jalousie et l’entêtement.

Le maire aura à jouer un rôle de leader, de médiateur et de rassembleur pour dégager des consensus et concilier les objectifs de chaque conseiller et conseillère dans les meilleurs intérêts de la communauté septilienne.

Bonne chance à tous et à toutes et allons voter !

Partager cet article