L’heure est à la réflexion pour les écoles publiques de la région

Photo de Karine Lachance
Par Karine Lachance
L’heure est à la réflexion pour les écoles publiques de la région
Janine Hould, présidente du Syndicat de l’enseignement de la région du Fer, et Éric Pronovost, de la Fédération du personnel de soutien scolaire, font partie des intervenants qui prendront la parole lors du congrès triennal du syndicat, qui a lieu les 15 et 16 mai. (Photo : Le Nord-Côtier)

Les présidents syndicaux des employés de soutien et du personnel enseignant sont à Sept-Îles pour le congrès triennal du Syndicat de l’enseignement de la région du Fer (SERF-CSQ).

Le congrès triennal a lieu présentement à l’Hôtel Sept-Îles. Les personnes présentes profiteront de ce moment pour identifier des solutions face aux problématiques rencontrées dans les écoles publiques de la région et se préparer en vue des prochaines négociations.

Selon Janine Hould, présidente du syndicat à Sept-Îles, la Côte-Nord connaît d’importants problèmes de recrutement et il devient primordial de valoriser les travailleurs des institutions publiques.

Elle soutient qu’il faut davantage de ressources et de meilleures conditions pour y arriver. Elle nomme qu’il faudrait des meilleurs salaires, moins de précarité, plus de services pour les élèves et des classes plus équilibrées, pour pallier aux maux qui affligent l’école publique.

La présidente de la Fédération des syndicats de l’enseignement (FSE-CSQ), Josée Scalabrini, le président de la Fédération du personnel de soutien scolaire (FPSS-CSQ), Éric Pronovost, et le secrétaire-trésorier de la Centrale des syndicats du Québec (CSQ), Luc Beauregard, sont les intervenants invités.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier de