Les travailleurs de Porlier Express votent pour un mandat de grève

Photo de Éric Martin
Par Éric Martin
Les travailleurs de Porlier Express votent pour un mandat de grève
Représentés par le Syndicat des Métallos les travailleurs de Porlier Express exigent de meilleures conditions salariales.

La vingtaine de travailleurs de Porlier Express, membres de la section locale 7065 des Métallos, se sont prononcés en faveur d’un mandat de grève à exercer au moment jugé opportun. Des enjeux monétaires en seraient la cause première.

En ce moment, les travailleurs ignorent combien d’heures ils travailleront d’une semaine à l’autre et surtout quel sera leur horaire. Dans un tel contexte, ils exigent que les conditions de travail tiennent compte davantage de cette réalité et que des améliorations significatives soient apportées au chapitre des salaires et des vacances.

« Le message de la part des syndiqués est clair : ils s’attendent à mieux que ce qui est sur la table présentement et sont déterminés à poser les gestes nécessaires pour l’obtenir. La balle est maintenant dans le camp de l’employeur. Il doit prendre acte de la volonté ferme de nos membres et revenir avec de nouvelles offres à la table de négociations », lance Nicolas Lapierre.

La compagnie Porlier Express agit principalement à titre de sous-traitant pour les compagnies ArcelorMittal à Port‑Cartier et l’Aluminerie Alouette à Sept-Îles, en plus d’effectuer du transport routier sur l’ensemble du territoire québécois.

Le Syndicat des Métallos, affilié à la FTQ, est le plus important syndicat du secteur privé au Québec. Il regroupe plus de 60 000 travailleurs et travailleuses de tous les secteurs économiques.

 

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier de