Les taxes pourraient couler le Port de Havre-Saint-Pierre

Photo de Mathieu Morasse
Par Mathieu Morasse
Les taxes pourraient couler le Port de Havre-Saint-Pierre
Le Portail Pélagie-Cormier, siège administratif du Port de Havre-Saint-Pierre.

Le Port de Havre-Saint-Pierre demande à l’Assemblée nationale d’adopter une loi privée afin de ne pas couler sous le poids des taxes municipales. Autrement, l’organisme sans but lucratif pourrait devoir ajouter près de 350 000$ de taxes à son budget annuel de 500 000$.

La municipalité de Havre-Saint-Pierre ajoutera prochainement les avoirs du Port à son rôle d’évaluation. Ces actifs incluent entre autres le quai rénové au quai de 10 millions de dollars ainsi que la rampe de mise à l’eau, le stationnement, le Portail Pélagie-Cormier, de l’équipement de déchargement de navires ainsi que les fonds de terrains.

En supposant une valeur de 10 M$, le Port devrait ainsi débourser 349 241$ en taxes municipales et scolaires pour l’année 2019.

Selon Réjean Cyr, président du Port de Havre-Saint-Pierre, le budget annuel du Port est d’environ 500 000 $, incluant les revenus tirés des croisières.

«Depuis 2016, le Port est totalement indépendant et vit uniquement de ses revenus. Chaque année, on fait des petits déficits. L’an passé, c’était 29 000$, je crois. C’est sûr que si le Port doit payer une taxe de 100 000 $ ou 200 000 $, c’est absolument impossible, il ne pourra pas fonctionner. Il n’a pas de revenus suffisants pour ça», soutient-il.

Loi privée

Afin de régler la situation, le Port de Havre-Saint-Pierre a discuté avec la municipalité de la possibilité de lui céder le Port. L’idée d’une loi privée leur est ensuite venue de la Ville de Baie-Comeau qui souhaite elle aussi créer un organisme sans but lucratif à vocation portuaire.

Selon Pierre Cormier, maire de Havre-Saint-Pierre, cette loi assujettirait le Port aux mêmes conditions que s’il appartenait au gouvernement fédéral. Seuls les terrains seraient taxables, tandis que les immeubles, bâtiments, quais, infrastructures et équipements seraient exemptés.

Une telle solution permettrait au Port de Havre-Saint-Pierre de continuer sa mission de développement des activités portuaires.

La municipalité appuie

Le Conseil municipal de Havre-Saint-Pierre a donné son appui à la démarche de projet de loi du Port de Havre-Saint-Pierre lors de la séance extraordinaire qui avait lieu ce lundi 28 janvier.

«Une infrastructure comme celle-là, c’est un axe de développement très important pour une localité comme la nôtre, autant qu’un aéroport ou une route», a affirmé le maire Cormier.

Le conseiller Sylvain Cormier a voté contre la proposition. Lors de la période de questions, il a entre autres indiqué ne pas avoir suffisamment d’informations en sa disposition pour pouvoir appuyer la démarche.

Partager cet article