Les Monologues du vagin: Lorsque les femmes prennent la parole

Photo de Éditions Nordiques
Par Éditions Nordiques
Les Monologues du vagin: Lorsque les femmes prennent la parole

Dans le cadre de la Journée internationale de la femme, plusieurs organismes offrant des services de soutien et d’information aux femmes ont uni leur force à nouveau pour présenter «Les Monologues du vagin». Pour l’occasion, une quinzaine de femmes de tous âges et de tous milieux sociaux confondus monteront sur scène pour aborder différents sujets reliés à la condition féminine.

Près de 250 personnes avaient assisté à la représentation des «Monologues du vagin» en 2014. Une assistance qui vient démontrer la pertinence de présenter à nouveau cette production devant un plus large public.

«Les gens ont beaucoup apprécié. Ceux qui ne sont pas venus s’en sont faits beaucoup parler. Pour nous, il était normal de récidiver. On a fait quelques modifications à la production, mais l’essence demeure la même», souligne la présidente du conseil d’administration d’À la Source Sept-Îles, Diane Therriault.

En tant que membre de l’Association des retraités de l’enseignement du Québec (AREQ), France Martel croit fermement qu’une telle production s’adresse autant aux femmes qu’aux hommes. «On apprend beaucoup à sa lecture, peu importe notre âge. C’est aussi excellent pour les hommes. Ça explique beaucoup de choses et ça démystifie certains tabous, enchaîne-t-elle. Ça réconcilie la femme avec son organisme. Ça nous rassure sur certains aspects de notre vie.»

Pour le Centre Femmes aux 4 vents, la présentation de cette pièce permet de faire participer les femmes et est aussi un bon moyen de souligner la Journée internationale de la femme. «Même si c’est cru, ce n’est jamais déplacé. Ça ne tombe pas dans la vulgarité. Oui, on aborde des sujets tabous, mais c’est fait dans le respect. On passe par toutes sortes d’émotions. On parle des vraies choses», affirme l’une de ses agentes en condition féminine, Chantale Larouche.

Écrit par Eve Ensler, «Les Monolgues du vagin» est né suite à la rencontre de plus de 200 femmes du monde entier par l’auteure. Un spectacle portant sur le bonheur d’être femme, la joie d’être amante et la fierté d’être mère, qui est également un plaidoyer contre toutes les formes de violence infligées au corps féminin. La représentation se tient le 8 mars à 19h30 au Centre des congrès de Sept-Îles.

Les billets pour assister à cette production sont en vente au coût de 15$ au Centre Femmes aux 4 vents et au Centre des congrès. Ce montant inclut une consommation au choix servi le soir du spectacle.

(Photo : Le Nord-Côtier)

Partager cet article