Des magasins, les chantiers et les usines redémarreront en mai

Photo de Karine Dufour-Cauchon
Par Karine Dufour-Cauchon
Des magasins, les chantiers et les usines redémarreront en mai
(Photo : Courtoisie)

Le gouvernement annonce que les magasins qui ne sont pas dans un centre commercial, les usines et les chantiers d’infrastructures et de travaux routiers reprendront leurs activités dès le mois de mai.

Ce mardi 28 avril, le gouvernement a présenté les grandes lignes sur la relance des activités économiques. Les ouvertures graduelles vont comme suit :

Les magasins qui ne sont pas dans les centres d’achats, ou qui sont dans un centre d’achat, mais dont l’accès est possible grâce à une porte extérieure pourront ouvrir ce lundi 4 mai. Pour la région de Montréal, ils seront autorisés à ouvrir dès le 11 mai. 196 000 travailleurs pourront donc retourner sur le marché du travail dans le commerce au détail.

Bonne nouvelle pour les manufactures, les usines pourront reprendre leurs activités de production dès le 11 mai, et ce, partout au Québec. L’ouverture se fera en deux temps. Dans une première étape, un maximum de 50 travailleurs, et 50% des employés excédant ce 50 travailleurs seront admis simultanément sur les lieux pour un quart de travail. Par exemple, une manufacture de 500 employés pourra accueillir 275 travailleurs en même temps (50+225 employés). Ceux qui emploient moins de 50 personnes pourront opérer à pleine capacité. Si tout se passe bien et qu’il n’y a pas d’éclosion marquée, les manufactures pourront accueillir l’ensemble de leurs travailleurs à partir de 25 mai. Ce secteur de l’économie remettra 176 000 personnes sur le marché du travail.

En construction, 85 000 personnes reviendront dans les chantiers de génie civil, comme pour les projets d’infrastructures ou de routes. Ils pourront aussi redémarrer dès le 11 mai, et ce, pour l’ensemble du Québec.

Ce plan est sujet à changement selon l’évolution de la pandémie. Dans l’optique de relancer l’économie sans donner le coup d’envoi au virus, des règles strictes seront à respecter pour ces entreprises visées. La CNESST et santé publique ont établi des règles pour les entreprises qui accueilleront à leurs employés à nouveau.

Le premier ministre du Québec François Legault et le ministre de l’Économie et de l’Innovation Pierre Fitzgibbon ont présenté leur plan de redémarrage de l’économie du Québec mise sur pause en raison de la crise de la COVID-19. M. Fitzgibbon a lancé que « c’est présentement 1,2 million de personnes en arrêt de travail ». Les décideurs relatent que la situation se stabilise dans les régions du Québec.

« La reprise sera graduelle au cours des prochaines semaines. L’objectif est de voir les impacts de la contagion sur le réseau de santé. On ne veut garder le contrôle sur nos urgences. Je ne me gênerai pas pour reculer sur ce plan si l’analyse épidémiologique le demande », a commenté au passage le directeur national de Santé publique Dr Horacio Arruda.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires