Les hôteliers votent en faveur de la taxe sur l’hébergement

Photo de Éditions Nordiques
Par Éditions Nordiques
Les hôteliers votent en faveur de la taxe sur l’hébergement

Les établissements d’hébergement de la région de Duplessis ont voté en faveur d’une taxe d’hébergement de 3,5% la nuitée qui sera versée à l’Association touristique régionale (ATR) Côte-Nord Duplessis. Un résultat contraire aurait entraîné le retrait complet de la taxe dans la région.

Les entreprises du secteur de l’hébergement, membres ou non-membres de l’ATR, avaient jusqu’au 10 juin pour se prononcer en faveur ou non d’une modification de la taxe sur l’hébergement. Depuis le 1er janvier 2008, 2$ par nuitée était perçu sur le territoire. En raison du vote favorable, 3,5% du montant de la nuitée sera perçu à partir du 1er novembre et sera investi dans le développement de projet et la promotion touristique régionale.

Le maintien de la taxe permettra à l’ATR de «poursuivre ses efforts de promotion et de développement avec entre autres le retour de l’Entente de partenariat régional en tourisme pour le développement de l’offre, et s’assurer ainsi une présence au sein de l’Alliance de l’industrie du tourisme». Un vote défavorable aurait entraîné le retrait complet de la taxe dans la région et «la perte d’un levier essentiel à son rayonnement», a expliqué l’ATR.

61% pour

Sous le principe «1 unité égale 1 vote», c’est à 61% que les percepteurs de la taxe ont accepté le nouveau tarif. Sur 1 707 unités, 1 605 se sont prévalues de leur droit de vote. En tout, 144 établissements d’hébergement pouvaient voter. De ce nombre, 84 (68%) ont voté en faveur d’une taxe à 3,5%. Ce sont 85% des établissements qui ont participé au vote, ce qui représente 94% des unités d’hébergement de la région.

Selon l’association touristique, une taxe à 3,5% la nuitée plutôt que 2$ sera plus équitable, puisqu’elle est proportionnelle au prix de la chambre. Depuis 2008, cette taxe a rapporté en moyenne de 350 000$ à 400 000$ par année. Avec le nouveau tarif, l’ATR évalue qu’elle rapporterait 600 000$ annuellement. Une «vaste consultation» a été réalisée dans le cadre de ce vote entre le 3 mai et le 10 juin.

La nouvelle tarification a reçu l’appui public des villes de Sept-Îles, Port-Cartier et Aguanish, des MRC de la Minganie et Caniapiscau, de Tourisme Sept-Îles et Développement économique Sept-Îles.

Partager cet article