Les femmes à l’honneur au Cégep de Sept-Îles

Photo de Fanny Lévesque
Par Fanny Lévesque

La Maison des femmes et la Pointe du jour – Calacs Sept-Îles, appuyées par l’Association générale étudiante de Sept-Îles et le Syndicat des enseignants, ont organisé une journée bien spéciale d’activités pour souligner la Journée internationale des femmes, le 8 mars, au Cégep de Sept-Îles.

Sur l’heure du midi, une dizaine de femmes engagées de Sept-Îles ont pris la parole pour notamment témoigner de leur expérience personnelle sur le marché du travail, ou dans leur champ d’activités.

Seule conseillère municipale élue à Sept-Îles, Lorraine Dubuc-Johnson faisait partie des invitées. «Je crois que la politique est encore un monde d’hommes», a-t-elle exprimé. «J’aimerais parfois avoir un plus grand droit de parole, parfois je dois mettre mon poing sur la table et lâcher un sacre pour me faire bien écouter.»

Lorraine Dubuc-Johnson qui affirme être respectée dans son domaine a d’ailleurs invité au passage les femmes à s’impliquer dans le monde politique «pourquoi pas en novembre 2013», lors des prochaines élections municipales, a proposé la conseillère du district Mgr-Blanche.

S’impliquer pour s’intégrer
Les femmes présentes n’ont pas hésité à vanter les bienfaits de l’implication féminine dans la communauté. Pour certaines d’entre elles, qui sont revenues en région après les études, l’implication a été la façon la plus efficace pour bien s’intégrer dans leur milieu. «L’implication est très importante, c’est ce qui fait que nous avons une ville dynamique par exemple», a témoigné l’agente de sensibilisation à l’entrepreneuriat du Carrefour Jeunesse Emploi de Duplessis, Dominique Girard.

«C’est ce qui nous stimule, nous garde en santé», a renchéri l’agente de développement de la Salle Jean-Marc-Dion, Pascale Malenfant.

Du travail à faire
Présente pour l’événement, la responsable de la Condition féminine à la Centrale Côte-Nord de la CSN, Chantal Côté a pour sa part souligné les importants gains faits par les féministes depuis les dernières décennies en rappelant toutefois qu’il y avait toujours du travail à faire en 2012.

«Les femmes sont toujours sous-représentées dans le monde politique et dans le milieu économique (…) les gains du passé ne se sont pas faits facilement et le 8 mars est une occasion d’y réfléchir», a-t-elle soulevé.

Photo: La responsable de la Condition féminine pour le Syndicat des enseignants du Cégep de Sept-Îles, Fannie Dubeau, la conseillère municipale, Lorraine Dubuc-Johnson, l’artiste Christine Lebel, l’agente de sensibilisation à l’entrepreneuriat du Carrefour Jeunesse Emploi de Duplessis, Dominique Girard et l’agente de développement de la Salle Jean-Marc-Dion, Pascale Malenfant.

Partager cet article