L’école St-Alexandre… à ciel ouvert

Photo de Sylvain Turcotte
Par Sylvain Turcotte
L’école St-Alexandre… à ciel ouvert
Les élèves et le personnel de l'école St-Alexandre profiteront d'une classe à ciel ouvert dans le boisé tout près de l'établissement. Photo courtoisie

En cette nouvelle année scolaire et tout le contexte qui l’entoure, des projets se mettent en place pour rendre l’enseignement intéressant. À l’école St-Alexandre de Port-Cartier, Martin Beaupré a soumis l’idée d’une classe extérieure à sa sœur Karine, enseignante à l’endroit, qui n’a pas hésité à embarquer une seconde. L’apport de bénévoles et de partenaires a permis sa réalisation et ce sont les jeunes qui ont profiteront. Une discussion de coin de table qui aura mené loin.   

« On veut permettre aux élèves d’avoir un contexte d’apprentissage différent, dans un autre environnement, avec des tables, des assises, un tableau et d’autres matériels, dans le boisé près de l’école. On veut aussi en faire une zone de rassemblement, pour les plus jeunes de la maternelle et ceux du premier cycle, ainsi que pour le CPE », mentionne l’enseignante Karine Beaupré, appuyée dans ce projet initié par son frère par d’autres membres d’un comité. « C’est comme si on était en classe. Il y a une multitude de possibilités. »

Que ce soit pour l’enseignement des mathématiques, des sciences ou d’autres cours, cette classe à ciel ouvert profitera aux élèves de l’école primaire St-Alexandre de Port-Cartier. COVID-19 ou pas, ce projet allait faire son chemin.

« L’apprentissage en nature a fait ses preuves sur l’amélioration de la concentration et du sentiment d’appartenance à l’école. C’est stimulant, c’est juste positif », souligne Mme Beaupré. Les enseignants disposeront d’un horaire pour y donner leurs cours.

Derrière le projet

Avant d’en arriver à l’aboutissement, la réalisation finale des travaux le 11 septembre, ce projet de classe à ciel ouvert est parti d’une conversation, entre un frère, Martin, père de jeunes de l’école, et sa sœur Karine, enseignante, au coin d’une table de cuisine.

« Nous avons ajouté des croquis, des écrits… et les idées ont pris forme et les partenaires sont arrivés. Par là, nous voulons dire la direction de l’école, Philippe Maloney, la Ville de Port-Cartier, un comité précieux formé d’acteurs en éducation, des investisseurs. Tout ce beau monde a persévéré et a continué de travailler et de croire au projet, malgré la visite inattendue de Mme COVID », raconte Karine.

Les responsables du projet et la direction de l’école procèderont à deux inaugurations dans les prochains jours, vendredi avec le personnel enseignant pour fêter le tout, et le lundi 21 septembre, en présence des partenaires, Éveil Action, qui a contribué pour 25 000$, ArcelorMittal et son engagement à la hauteur de 15 000$ ainsi que la Ville de Port-Cartier.

En prendre soin

Mme Beaupré invite les gens à respecter les lieux. « Il ne nous reste qu’à appeler les gens au civisme, afin que ce boisé derrière l’école St-Alexandre demeure un lieu d’apprentissage propre et stimulant. Les enfants méritent ce petit bijou, prenons-en soin », conclut l’enseignante.

D’autres vues de la classe extérieure.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Bertin Beaupré
Bertin Beaupré
1 mois

Très fier de ma nièce et de son frère!