Le septième art envahit le Graffiti

Photo de Éric Martin
Par Éric Martin
Le septième art envahit le Graffiti
Mettant en vedette Pascale Bussières, Justice sur le net est l’un des six films exclusifs du Ciné-Graff.

Les adeptes du cinéma d’ici et d’ailleurs seront comblés par la projection de 13 films au Café-théâtre Graffiti de Port-Cartier du 31 janvier au 9 février. Fait assez intéressant, six d’entre eux figurent uniquement à la programmation de Ciné-Graff.

Les films projetés en exclusivité au Café-théâtre Graffiti sont Atlantique de Mati Diop, Joyeuse retraite de Fabrice Bracq, Justice sur le net de Pol Cruchten, La belle époque de Nicolas Bedos, Merci pour tout de Louise Archambault et Roxane de Mélanie Auffret. Également à l’affiche, Antigone de Sophie Deraspe, Parasite de Bong Joon Ho et Les barbares de la Malbaie de Vincent Biron.

« Ce sont 10 jours intensifs. En tout, 22 représentations plus une dizaine uniquement pour les groupes scolaires. C’est un très beau moment en hiver pour les Portcartois. On se rassemble au chaud pour voir de bons films », lance le directeur artistique du Café-théâtre Graffiti, Yves Desrosiers.

Cette sélection résulte du travail effectué par un comité composé de huit personnes. « Elles font leur choix. J’en fais leur compilation dans un document Excel. Ça m’indique quels sont les incontournables », précise M. Desrosiers. » On essaie aussi d’équilibrer avec Sept-Îles. On veut avoir à la fois une sélection de films québécois et étrangers. »

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier de