Le prix de vente des maisons s’est maintenu en 2018

Photo de Mathieu Morasse
Par Mathieu Morasse
Le prix de vente des maisons s’est maintenu en 2018

Le marché immobilier de Sept-Îles a commencé à se stabiliser en 2018. Le prix de vente des maisons s’est maintenu, une première depuis le pic immobilier de 2012.

Les maisons unifamiliales se sont vendues en moyenne 194 895$ à Sept-Îles en 2018, comparativement à 194 277$ en 2017. Le prix médian est cependant passé de 190 000$ à 189 000$. Ces prix se situent environ 15% sous l’évaluation municipale de 2018.

Chose certaine, le marché demeure à l’avantage des acheteurs. Le délai de vente moyen est passé de 143 jours en 2017 à 151 jours en 2018. Le nombre de transactions se maintient, mais il y a beaucoup de propriétés sur le marché.

«C’est long. D’habitude, une maison, ça se vend à l’intérieur de trois mois», indique André Lessard, courtier-propriétaire chez Royale LePage Excellence. «On fait quand même des bonnes ventes. Mais on doit travailler plus fort pour trouver une propriété à un acheteur, car il a plus de choix. […] Beaucoup attendent les opportunités», note Mélanie Truchon, courtier immobilier chez Re/Max Distinction.

Évolution incertaine

L’évolution du marché septilien en 2019 demeure incertaine.

Mélanie Truchon remarque que le prix des maisons descend encore depuis le début de l’année.

«Il n’y a pas de gros projet annoncé qui pourrait relancer le marché. On prévoit que ça va diminuer encore», prévient-elle.

André Lessard croit néanmoins que le pire de la tempête est passé pour les vendeurs.

«En 2017 et 2018, on a eu plusieurs reprises de finances. D’après moi, le rush est passé. En ayant moins de reprises, ça devrait aider les propriétaires à vendre leurs maisons plus facilement», espère-t-il.

Clé en main

Les deux courtiers conseillent aux vendeurs de rénover leur maison avant de la mettre en vente. Cela permet à la fois de la vendre plus rapidement et à meilleur prix.

«Les gens cherchent souvent un clé en main. Les rénovations comptent beaucoup», insiste Mme Truchon.

Les propriétaires peuvent faire une pré-inspection avant de mettre leur maison en vente afin de savoir quoi réparer sur leur immeuble.

«Ça coûte à peu près 450$. Ce n’est pas très cher pour vendre une maison de 200 000$», indique M. Lessard.

Les deux conseillent également de faire affaire avec un courtier et de fixer le bon prix dès le départ.

Port-Cartier

Le marché immobilier résidentiel est aussi au ralenti à Port-Cartier. On y dénombre 56 ventes en 2018, soit une de moins qu’en 2017. Le délai de vente moyen y est particulièrement long avec 205 jours. Le prix de vente moyen en 2018
y a été de 136 000$, soit environ 15% sous l’évaluation municipale.

 

Données : Baromètres du marché résidentiel de la Fédération des chambres immobilières du Québec (FCIQ). Graphiques : Journal Le Nord-Côtier.

 

Partager cet article