Le Port de Sept-Îles veut créer une table de concertation élargie

Photo de Mathieu Morasse
Par Mathieu Morasse
Le Port de Sept-Îles veut créer une table de concertation élargie
Le PDG du Port de Sept-Îles, Pierre D. Gagnon, en discussion avec le maire de Sept-Îles, Réjean Porlier, lors du 5 à 7 annuel du Port.

Le Port de Sept-Îles a indiqué la semaine dernière qu’il veut mettre sur pied une table de concertation élargie des principaux acteurs régionaux.

C’est le président du conseil d’administration, Pierre Côté, qui en a fait l’annonce dans son discours à l’occasion du 5 à 7 annuel du Port de Sept-Îles le 15 janvier.

Pierre D. Gagnon, PDG du Port, entrevoit une table regroupant des acteurs non seulement de Sept-Îles, mais aussi de Port-Cartier et d’autres régions périphériques.

«Le Port a toujours été un agent de développement. On veut être un leader dans notre communauté. Nous, c’est un défi qu’on prend dans la prochaine année de tenter de regrouper tous ces gens-là dans une plate-forme pour qu’on puisse être encore plus forts», déclare le PDG.

Il cite en exemple le dossier de la route 138 pour lequel une grande délégation nord-côtière menée par le maire de Sept-Îles s’est rendue à Ottawa en novembre dernier.

«Si le ministre Champagne vient nous voir, c’est en réponse à ces visites-là qui ont eu lieu. Ça démontre comment on peut avoir plus d’écoute auprès des gouvernements quand on se mobilise ensemble», plaide-t-il.

Appui à Port-Cartier

Pierre D. Gagnon mentionne les besoins existant du côté de Port-Cartier et les opportunités qui pourraient y survenir.

«Nous, on va être en appui, on va être derrière, pour être en mesure de faire en sorte qu’on puisse améliorer ces infrastructures-là. Parce qu’au bout du compte, tout le monde va en profiter. Il ne faut plus regarder ça uniquement en silo», soutient-il.

Partager cet article