Le nouvel aréna comprendra un complexe multisport

Le nouvel aréna comprendra un complexe multisport

Un nouvel aréna remplacera celle Corad-Parent d'ici 2022. Un complexe multisport y sera annexé.

La Ville de Sept-Îles aura son nouvel aréna d’une seule glace et un complexe multisport d’ici 2022. Des dirigeants de la municipalité ont fait connaître leur choix à une dizaine d’organismes sportifs.

Cette décision est le résultat de l’étude effectuée dans les derniers mois sur l’utilisation des différents plateaux de la municipalité. Sa nouvelle étude lui a fait réaliser que sa dernière analyse, datant de 2013, ne suivait plus la nouvelle tendance.

Plusieurs organismes sportifs du milieu ont été rencontrés mardi soir pour l’annonce. La rencontre s’est déroulée en deux groupes, un pour les utilisateurs de l’aréna (hockey, ringuette et patinage artistique) et un pour les organisations affiliés à la ville (jeunes), mais aussi adultes, notamment le tennis, le soccer, le baseball, le tir à l’arc et le volleyball.

«On a refait l’évaluation des plateaux et ça nous a révélé plusieurs choses», a indiqué le directeur-général de la Ville de Sept-Îles, Patrick Gwilliam. Avec l’arrivée du hockey scolaire, qui gagne en croissance, les besoins en heures se font davantage de jour. L’idée d’un complexe deux glaces est donc écartée.

La Ville mandate la firme Ardoises Architecture pour lui soumettre les coûts et le design des trois options du projet de complexe multisport; un complexe trois gymnases de base ou avec demi-terrain synthétique ou surface complète. Un anneau de course fait partie des plans. Il pourrait se trouver du côté de l’aréna ou de l’autre infrastructure.

La municipalité souhaite que la construction soit terminée pour 2022. «On vise 2021, mais 2022 pour être réaliste», a avancé M. Gwilliam.

Avec la règlementation du fréon qui s’appliquera dès 2020, la Ville regarde pour une glace synthétique pour l’aréna Conrad-Parent en attendant la «livraison» du nouveau complexe.

«On ne peut pas étirer l’utilisation de l’aréna Conrad-Parent», a-t-il ajouté. L’école Manikoutai devra donc se trouver un nouveau toit pour son bal de finissants en 2020. «D’autres grands rassemblements à l’aréna seront aussi limités.»