Le nouveau chalet de la Station récréotouristique Gallix passe le test

Le nouveau chalet de la Station récréotouristique Gallix passe le test

«Il y avait des files d’attente un peu partout», souligne Julien Picherit.

Crédit photo : Station récréotouristique Gallix

Le fort achalandage des Fêtes aura été le test nécessaire pour le nouveau chalet. En effet, seulement pour la journée de samedi dernier, plus d’un millier de personnes étaient présentes. La direction estime que le bâtiment a comblé toutes les attentes.

Bien que la Station ait ouvert ses portes près de vingt jours plus tard que l’an dernier, les bonnes conditions pendant les Fêtes ont permis aux skieurs et planchistes de pouvoir bien profiter des pistes du 27 décembre au 6 janvier.

La température a également été plutôt clémente et les amateurs ont pu bénéficier de deux tempêtes de neige «bien placées», soit à Noël et au Jour de l’an. Des records d’achalandages ont même été battus, affirme Julien Picherit, directeur logistique de la Station récréotouristique Gallix.

«Ça fait quelques années qu’on n’avait pas vu une journée comme celle de samedi dernier par exemple. Plus de 1000 personnes nous ont rendu visite. Il y avait des files d’attente partout, aux glissades, à la remontée».

Malgré le fort achalandage, le tout est demeuré une belle expérience pour tous, en bonne partie grâce au nouveau chalet et à l’espace qu’il procure. Ce fut en quelque sorte une belle façon de tester les nouvelles infrastructures, assure M. Picherit.

L’intérieur du nouveau chalet était bondé dans les derniers jours. (Photo : Station récréotouristique Gallix)

«On voit bien, au sortir de cette période fort achalandée, que le chalet répond aux attentes. On a reçu que des commentaires positifs de tout le monde. Ce fut bien intéressant de voir les gens s’approprier le nouveau bâtiment», souligne-t-il.

Une clientèle élargie

Même les motoneigistes ont été nombreux sur le site, comparativement aux dernières années. Une belle surprise en convient le directeur logistique de la Station.

«Oui, parce que les motoneigistes n’avaient pas forcément leur place dans l’ancien chalet. Comme c’est beaucoup plus spacieux à l’intérieur, chacun peut facilement prendre sa place, ce qui n’était pas le cas avant. On est content parce qu’on entretient un sentier de quatre km entre la Station et la 138 pour eux, c’est super qu’ils viennent nous voir et c’est un plaisir de les recevoir».

Maintenant que toutes les pistes sont ouvertes et que le secteur hors-piste va bon train, le reste de la saison promet d’être à la hauteur des attentes de la population.