Le NCSM Jolliet souligne à nouveau son 30e anniversaire

Photo de Éric Martin
Par Éric Martin
Le NCSM Jolliet souligne à nouveau son 30e anniversaire
On aperçoit ici le capitaine de frégate du NCSM St-John’s, Peter Sproule, le lieutenant de vaisseau et commandant en second du NCSM Jolliet, Martin Boulay, et le capitaine régional pour la région de l’est du Canada, Étienne Landry.

Lors d’une réception à bord du NCSM St-John’s, qui a effectué une escale remarquée à Sept-Îles, l’équipe du NCSM Jolliet en a profité pour célébrer une fois de plus son 30e anniversaire. Fait assez intéressant, la visite de ce navire, qui s’inscrit dans le cadre d’une tournée des Grands Lacs, s’est effectuée la journée même du jour du Souvenir (Armistice), un heureux concours de circonstances.

Le capitaine de frégate du NCSM St-John’s, Peter Sproule, était visiblement heureux d’organiser une réception à bord de son navire pour souligner le 30e anniversaire de la Réserve navale de Sept-Îles (NCSM Jolliet)

« C’est un grand plaisir pour nous d’être ici. C’est ma deuxième visite ici. J’étais venu avec un autre navire il y a cinq ans. Sept-Îles est un port important qu’on visite trop peu en raison de nos missions », explique-t-il.

Cette tournée des Grands Lacs comportait une escale dans cinq réserves navales de l’est du Canada, soit Windsor, Toronto, Montréal, Québec et Sept-Îles. « Nous trouvions important de créer un lien entre les marins de l’est du Canada. Le NCSM Jolliet nous permet d’avoir la présence de marins à Sept-Îles en tout temps. Ils sont appelés à nous prêter main-forte au besoin. C’est une ressource humaine précieuse pour nous assister dans certaines missions. »

Un avis partagé

Même son de cloche du capitaine de vaisseau, Étienne Landry, également capitaine régional pour la région de l’est du Canada. « Je remercie le NCSM Jolliet pour le bon travail. C’est une petite unité qui est précieuse. Ses marins viennent en aide aux citoyens lors de crise, plus récemment lors des inondations au printemps. Ils sont à la fois humains et professionnels », tient-il à préciser.

Au passage, le capitaine de vaisseau rend aussi hommage à Lorenzo Tremblay, un vétéran âgé de 98 ans. « Il se souvient assez bien de ce qu’il a vécu. Malgré un léger problème de surdité, il est encore très vif d’esprit. Toutes ces années de service dans la marine canadienne l’ont marqué à jamais », constate-t-il. « Vous avez en lui un très bel ambassadeur. Un atout précieux pour le NCSM Jolliet. »

M. Landry rappelle qu’il est toujours possible aux hommes et aux femmes de se joindre aux Forces armées canadiennes. « En tant qu’adultes, ils sont les mieux placés pour prendre une décision sur leur carrière. En se joignant à nous, ils se mettent au service de leur communauté. Contrairement à la croyance populaire, on ne vit pas en vase clos. On est Canadien comme les autres », déclare-t-il.

Une visite appréciée  

Présent à cette réception, le lieutenant de vaisseau Martin Boulay du NCSM Jolliet est très heureux d’avoir eu l’opportunité de célébrer leur 30e anniversaire à bord de ce navire du NCSM St-John’s. Il se dit très satisfait de la participation des gens. Il en voit là la preuve que le NCSM Jolliet est bien ancré dans sa communauté et apprécié.

Fondé en octobre 1989, le NCSM Jolliet est la plus petite unité de la réserve navale du Canada. Ses marins (réservistes) sont appelés à prêter main-forte à la marine lors de différentes situations de crise. Ils disposent d’une expertise reconnue et d’une solide formation.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier de