Le navire de recherche Coriolis II est à Sept-Îles

Photo de Vincent Rioux-Berrouard - Initiative de journalisme local
Par Vincent Rioux-Berrouard - Initiative de journalisme local
Le navire de recherche Coriolis II est à Sept-Îles
Photo Facebook INREST

Le Centre d’expertise industrialo-portuaire, division de l’Institut nordique de recherche en environnement et en santé au travail (INREST) et le Port de Sept-Îles accueillent aujourd’hui le 22 septembre, le Coriolis II, un navire de recherche.

Le navire est décrit comme un véritable laboratoire flottant qui dispose d’espaces dédiés exclusivement aux travaux de recherche. Le vaisseau accueille actuellement une mission océanographique estivale du programme de recherche Odyssée Saint-Laurent qui vise à acquérir des données stratégiques sur le fonctionnement de l’écosystème du Saint-Laurent.

Du 13 au 28 septembre, le Coriolis II sillonne l’estuaire et le golfe du Saint-Laurent pour réaliser des échantillonnages et des analyses pour permettre l’avancement de douze projets de recherche provenant de six institutions québécoises différentes. Une attention particulière est accordée par l’équipe de scientifiques à bord du navire aux secteurs de Sept-Îles, de Port-Cartier et de Baie-Comeau.

La directrice adjointe du Centre d’Expertise Industrialo-Portuaire (CEIP, division de l’INREST), Viridiana Jimenez, est à bord du navire où en plus de prendre en charge l’échantillonnage et la collecte de donnée dans les zones industrialo-portuaires visitées, elle soutien les autres équipes de recherche à bord.

Selon Marie-Pier St-Onge, cheffe de mission et coordonnatrice des missions scientifiques au Réseau Québec maritime (RMQ), cette deuxième participation de l’INREST à une mission Odyssée permet de créer une collaboration durable non seulement avec le RMQ, mais aussi entre les équipes à bord du Coriolis II.

Pour sa part, Pierre D. Gagnon, président-directeur général du Port de Sept-Îles, se réjouit de voir l’INREST poursuivre sa participation à la mission Odyssée du RQM parce que les travaux effectués permettent d’acquérir des informations et des données sur l’écosystème de la baie de Sept-Îles.

« La participation de l’INREST et du CEIP en collaboration avec les équipes de recherche impliquées dans les missions hivernales (à bord de l’Amundsen en mars 2020) et dans les missions estivales (Lampsilis à l’été 2020) ainsi qu’en septembre 2020 (à bord du Coriolis II) contribue à la prise de données dans différentes zones industrialo-portuaires sur le territoire maritime du Québec. Cette collaboration avec le RQM permettra au CEIP d’acquérir des données actualisées dans le but de poursuivre le suivi environnemental et l’implantation du modèle de gestion « Enviro-Actions » dans la zone portuaire de Sept-Îles ainsi que d’initier le transfert des connaissances acquises par l’équipe du CEIP dans d’autres zones portuaires » a mentionné Julie Carrière, directrice générale du Centre d’expertise industrialo-portuaire et de l’INREST.

Il est possible de suivre la mission du Coriolis II en suivant les comptes Twitter et Facebook du RQM et de l’INREST.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires