Le motocross, une passion chez les Leblanc

Photo de Sylvain Turcotte
Par Sylvain Turcotte
Le motocross, une passion chez les Leblanc
L’engouement pour le motocross chez les Leblanc part en grande partie des deux filles, Kloé, 8 ans, et Alicia, 9 ans. Le paternel, Mathieu, renouait ainsi avec son ancienne passion. Absente sur la photo, sa conjointe Marie-Hélène Cloutier Duguay s’adonne à ce sport depuis cet été.

Les responsables du parc MX de Sept-Îles ont plus que réussi leur coup avec la relance du site de motocross de Sept-Îles cet été. Tommy Power et ses acolytes souhaitaient rendre les lieux accessibles à tous en offrant une piste pour les enfants. Cet objectif aura porté ses fruits alors que plusieurs familles profitent des installations. Parmi elles, les Leblanc. Et cet engouement, il part de leurs enfants, Kloé et Alicia.

À l’été 2019, lors de vacances au Nouveau-Brunswick, Mathieu Leblanc et sa conjointe Marie-Hélène Cloutier Duguay devaient magasiner des quatre roues pour leurs deux filles. Les plans ont changé quand la famille a assisté à une compétition nationale de motocross à Moncton.

« Elles ont vu des filles faire du motocross et elles en voulaient. Elles ont commencé à en faire à la fin de l’été et elles ont pogné la piqure », a mentionné le paternel, qui renouait du coup avec le motocross, délaissée depuis huit ans. « J’ai été élevé là-dedans. J’ai fait beaucoup de quatre roues et de la motoneige ».

L’engouement chez les Leblanc a pris de l’ampleur cet été alors que Marie-Hélène a décidé elle aussi de se procurer une moto. « On passe nos fins de semaine en piste, on y  va même un ou deux soirs en semaine », a avancé Mathieu.

Disons que Kloé, 8 ans, et Alicia, 9 ans, sont très responsables de l’engouement familial.

La plus jeune aime se retrouver en piste, faire des courses. Pour l’aîné, c’est de se promener dans le bois, les obstacles. « Alicia a moins l’esprit compétitif », a mentionné Mathieu. Elle s’adonne également à la natation et au hip-hop.

Le père n’a pas du tout à forcer la note pour que les deux jeunesses se retrouvent sur leur moto. « Je ne les pousse pas. Elles peuvent rouler si ça leur tente. Elles peuvent rouler de quatre à cinq heures par jour », a-t-il ajouté.

Kloé, du haut de ses 8 ans, carbure déjà à la compétition. Lors du week-end de la fête du Travail, elle a goûté à ses premières courses officielles… et ce contre des garçons. Placée dans le groupe fort, elle s’en est admirablement bien tirée, terminant troisième de sa première course et en deuxième position lors de la seconde. « Je veux faire plus de courses l’été prochain. Je veux en faire quatorze », a lancé celle qui pratique aussi la ringuette, mais « j’aime un peu plus le motocross ». Elle veut même en faire une carrière!

Derrière toute cette passion chez la famille Leblanc, il y a quelques milliers de dollars investis e du temps. « C’est beaucoup d’investissements et beaucoup de temps dans le garage pour la maintenance des motos », a précisé Mathieu.

Le paternel se plait là-dedans et il aime bien l’aspect familial et d’entraide au parc MX. « Tout le monde parle à tout le monde. Je peux aussi rouler et savoir qu’il y aura quelqu’un qui s’occupera de mes filles s’il arrive de quoi. »

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires