Le manque de main-d’oeuvre frappe BMR

Photo de Sylvain Turcotte
Par Sylvain Turcotte
Le manque de main-d’oeuvre frappe BMR

Le manque de main-d’œuvre frappe une autre entreprise. Cette fois, c’est la succursale port-cartoise de BMR qui est touchée. La direction de l’entreprise indique que le commerce du 4, rue du Viaduc sera fermé temporairement, fermeture effective en date du 27 septembre.  

« Nous sommes dans l’obligation de poser ce geste afin d’assurer la pérennité de notre entreprise. Le manque de personnel nous frappe tous de plein fouet. Nous ne pouvons envisager donner un service qui n’est pas à 100% », laisse savoir Dominic Larouche, directeur des succursales de Sept-Îles et Port-Cartier (par intérim).

L’entreprise indique que la clientèle de Port-Cartier mérite le meilleur service et qu’elle travaille à recruter des gens qui se grefferont à l’équipe pour relancer les activités du commerce.

D’ici la réouverture, le BMR de Sept-Îles « aidera à compléter les commandes existantes ainsi que les commandes futures », conclut M. Larouche.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier de