Le Jardin oriental ferme ses portes

Photo de Fanny Lévesque
Par Fanny Lévesque

C’est une page d’histoire de Sept-Îles qui se tournera le 26 mai alors que Le Jardin oriental fermera définitivement ses portes. Ouvert depuis 1976, le restaurant du boulevard Laure, qui se spécialisait en mets chinois, a toujours été l’un des préférés des Septiliens. La fermeture se traduira par la perte de plus d’une trentaine d’emplois.

Les rumeurs de fermeture du restaurant se faisaient persistantes à Sept-Îles. C’est maintenant officiel, les trois propriétaires, Kim-Cheuck Yan, Sammy Li et Johnny Tam, ont choisi de vendre pour quitter à la retraite. L’homme d’affaires, Gérard Mallet, propriétaire de la Maison funéraire AGM, s’est porté acquéreur du bâtiment et surtout, du terrain.

Dès juin, le restaurant à la toiture orange sera démoli pour faire place à un immeuble à bureaux de deux étages. Évalué à 3 millions $, le nouveau projet locatif devrait être livré en novembre, assure le promoteur, qui construit au même moment, un salon funéraire, à quelques mètres.

Triste annonce
«C’est certain que c’est désolant pour la diversité de l’offre de service, a indiqué la présidente de la Chambre de commerce de Sept-Îles, Manon Langlois. C’est pourquoi il nous faut un plan de développement économique global, pour consolider nos acquis.» Selon elle, les sphères de l’économie septilienne sont inter-reliées. «Des bases solides de notre économie vont entraîner plus de restaurants, de services par exemple. Plus les gens ont de bons emplois, plus ils consomment.»

Depuis les derniers mois, Sept-Îles a perdu des plumes au niveau de son offre de restaurants, notamment en raison de la pénurie de main-d’œuvre liée au développement de l’industrie. Sushis 7-Îles et Chez Marie-Hélène ont récemment fermé leurs portes, tandis que plusieurs chaînes de restauration rapide ont dû revoir à la baisse leurs heures d’ouverture.

L’administration du Jardin oriental prépare une sortie publique plus officielle pour remercier sa clientèle et ses employés. Des entrevues seront accordées à ce moment-là, a fait savoir la direction.

Photo : Le Nord-Côtier

Partager cet article