Le Festival de la Famille accueille Guylaine Tanguay

Le Festival de la Famille accueille Guylaine Tanguay

Guylaine Tanguay

Crédit photo : Karine Lévesque

Guylaine Tanguay s’arrête au Festival de la Famille samedi soir, elle dont l’album rock’n’country 3764 Elvis Presley Blvd trône depuis quatre semaines au sommet du palmarès anglophone des ventes de disques au Québec.

L’énergique chanteuse country de 45 ans roule sa bosse depuis plus de 20 ans. Elle cumule 13 albums, dont quatre ont atteint le sommet des palmarès québécois depuis 2015. Mais surtout, elle écume sans relâche les festivals québécois.

«En ce moment, c’est impossible d’en faire plus!», avoue-t-elle.

Elle trimbalera avec elle sa deuxième famille, à savoir ses quatre musiciens avec qui elle travaille depuis longtemps et passe beaucoup de temps sur la route.

«Le party se passe sur la scène parce qu’on se connaît tellement bien, on est tellement habitués de travailler ensemble. Je pense [que dans la foule] ça se ressent aussi.»

Elle présentera un spectacle, vivant, dansant et enlevant, créé pour faire bouger les gens lors des soirées d’été.

«On n’est pas dans le spectacle où je m’assois sur un tabouret. Nous on aime ça très très très vivant. Il faut que ce soit comme un gros party!»

Son album 3764 Elvis Presley Blvd, sur lequel elle reprend des grands succès du King, est d’ailleurs très rock. Il ne fait nul doute que tant les amateurs de country que de rock trouveront leur compte dans son spectacle.

Jusqu’au dernier

La femme derrière la chanteuse adore non seulement chanter, mais elle adore aussi ses fans. Elle a comme routine de les rencontrer un à un après les spectacles pour signer des autographes et prendre des photos, peu importe le temps que ça prend.

«C’est très important pour moi de le faire. Ça peut aller jusqu’à 45 minutes, une heure. Je passe tout le monde jusqu’au dernier. Quand je reviens dans ma loge, tout le monde est parti, ils attendent après moi pour fermer les lumières!»

Pour elle, ce rendez-vous est indissociable du spectacle lui-même et elle s’y adonne avec plaisir.

Des Plaines au Havre

C’est sans surprise qu’on apprend que Guylaine Tanguay préfère la scène aux autres aspects du métier de chanteuse. Bien qu’elle apprécie la télé, les entrevues et le studio, elle dit faire son métier d’abord et avant tout parce qu’elle aime voir les gens.

«Moi où je retrouve mon énergie et que je recharge mes batteries, c’est vraiment dans les spectacles, quand j’ai le contact avec les gens, que je vois leurs yeux, que je les vois et les entends chanter et que je leur serre la main après.»

Elle sera au Festival de la Famille après avoir été du spectacle du 23 juin sur les Plaines d’Abraham, à Québec. Elle confie préférer les petites et moyennes scènes, où elle se sent comme en famille.

«Quand on se retrouve dans mes shows à moi, je me sens plus libre. Des petites scènes, je suis tellement habitué avec ça. Le contact avec le public est plus direct, c’est plus intime.»