Le Festi-GrÎles de la Côte-Nord laisse une belle odeur à Sept-Îles

Photo de Sylvain Turcotte
Par Sylvain Turcotte
Le Festi-GrÎles de la Côte-Nord laisse une belle odeur à Sept-Îles
Le maître du BBQ, Steven Raichlen, a grandement apprécié son expérience à la première édition du Festi-GrÎles de la Côte-Nord. (Photo : Photo Impression JC)

Une odeur de succès, de très bon goût, se dégage de la première édition du Festi-GrÎles de la Côte-Nord qui a animé le site du Vieux-Poste de Sept-Îles les deux derniers jours d’août. «Sept-Îles a rayonné!», a laissé entendre les membres de l’organisation présents lors d’un premier bilan, au lendemain de l’événement.

L’organisation évalue à 1 000 le nombre de personnes qui ont foulé le site lors de l’événement, sans compter les exposants, leur équipe, les musiciens et les bénévoles.

« On espérait 5-600 personnes. C’est une participation incroyable. On a livré ce qu’on avait à livrer», ont enchaîné le président du Festi-GrÎles, Hugo Rossignol, et Isabelle Ross, membre du comité.

La météo aura été du côté des festivaliers, à l’exception du samedi soir où le vent était présent, un vent « frette »!

« Tout le monde a apprécié. Les gens ont aimé le Festi-GrÎles et le site. C’est un succès. Ils ont adoré Steven Raichlen, ils l’ont trouvé disponible et drôle». L’événement a attiré plusieurs visiteurs de l’extérieur de la Côte-Nord, venus spécialement pour l’événement, soit pour les ateliers du maître du BBQ ou pour les prestations musicales.

Il s’en est fallu de peu pour que l’organisation voit sa programmation chamboulé le samedi. Le maître du BBQ est parvenu à prendre son vol de correspondance pour Sept-Îles juste à temps. «On dirait qu’ils ont retardé le vol car il savait qui était Steven Raichlen », a supposé Hugo Rossignol.

L’invité de marque a grandement apprécié l’accueil et il a pu goûter aux fruits de mer de la région, ainsi qu’à la banique et à l’outarde.

Les marchands et exposants à cette première édition ont également apprécié l’expérience aux dires de l’organisation. « Les gens ont eu du plaisir. Ç’a été au-delà de leurs attentes. » L’esprit d’entraide et la chimie a d’ailleurs été notable entre eux. « Tout le monde en a donné plus. »

Compétition « amateur »

Le Festi-GrÎles avait aussi son volet compétition amateur. Ce sont onze équipes qui se sont affrontées samedi, dont deux de l’extérieur. Les amateurs de BBQ ont eu à cuisiner des hauts de cuisse de poulet, des côtes levées et de la pizza.

Le trio composé de Jean Marchand, Mathieu Dagnault et Pascal Bourget a dominé la compétition, remportant deux des trois épreuves, soit celle des côtes levées et de la pizza, décrochant au final la plus haute note cumulative. La première position pour les hauts de cuisse de poulet a été attribuée à l’équipe Meat the champs formée d’André Bouchard, Jérôme Poirier et Charles-Étienne Bénard.

Les grands gagnants de la compétition amateur de BBQ, l’équipe de Jean Marchand, Pascal Bourget et Mathieu Dagnault. (Photo Impression JC)

Merci!

Hugo Rossignol et son équipe remercient les bénévoles, les festivaliers qui ont tous fait preuve de respect à l’égard du site, les invités, mais particulièrement la Ville de Sept-Îles « qui a nous donné un coup de pouce énorme et qui a été hyper facilitante ».

2020

Parole des organisateurs rencontrés, une deuxième édition est dans leur tête, surtout que plusieurs participants aux différents volets (concours amateurs de BBQ, visiteurs de l’extérieur et musiciens) ont demandé à revenir.

«On a de petites choses à améliorer, mais on a de beaux projets pour 2020. On va se laisser un temps de repos avant de se lancer », ont-ils conclu, fier de la réussite de la première édition.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier de