Le Drakkar trouve encore le moyen de l’emporter

Photo de Sandro Célant
Par Sandro Célant
Le Drakkar trouve encore le moyen de l’emporter
Auteur de 44 arrêts, le gardien de but Dakota Lund-Cornish a joué un rôle très important dans la victoire de 3-2 du Drakkar. Photo courtoisie

Victorieux dans un cinquième match de suite le Drakkar a de nouveau trouvé le moyen de l’emporter, vendredi soir, quand il a signé un triomphe de 3-2, en surtemps, sur les Huskies de Rouyn-Noranda.

Après un gain difficile par le même pointage à Val-d’Or la veille, les membres de l’équipage sont revenus à la charge avec une autre conquête à l’arraché, la septième sur la route depuis le début de la campagne.

En avance 2-1 en troisième période, les vainqueurs ont toutefois joué avec le feu et ont bien failli se brûler quand les Huskies sont parvenus à créér l’égalité à deux partout alors qu’il ne restait que 47 secondes à écouler en temps réglementaire.

La prolongation à trois contre trois a débuté et les locaux ont été pris en défaut sur un geste posé à l’endroit de Nathan Légaré. Ce même Légaré s’est vengé, quelques instants plus tard, avec le but décisif inscrit en surtemps.

Le numéro 29 du Drakkar a tranché le débat avec seulement 104 secondes d’écoulées à la quatrième période tout en permettant à son club de remporter le premier match de ce programme double entre les deux équipes.

Le numéro 33

Légaré n’a pas été le seule à s’illustrer dans le triomphe. Le gardien de but Dakota Lund-Cornish, bombardé de 46 rondelles, a également eu son mot à dire dans la victoire avec une autre solide prestation devant sa cage.

Auteur d’un jeu blanc à son match précédent, le grand numéro 33 a sauvé les meubles à plusieurs reprises avant de finalement cédé sur le 36e tir de la soirée des hommes de Mario Pouliot.

« Même si cela a été plus serré vers la fin, les gars n’ont pas lâché prise. Après leur but égalisateur, ils les ont forcés à prendre une punition en prolongation et ont su capitaliser par la suite », a commenté l’entraîneur adjoint Jean-François Grégoire.

Même si ses hommes ont commis plus de revirements dans le dernier droit du match, le dirigeant a apprécié la contribution de chacun. « C’est sûr qu’ils ont mis beaucoup de pression en troisième période et cela a changé les plans, mais personne n’a paniqué et c’est encore deux gros points au classement », a ajouté Grégoire, qui a évidemment souligné le brio de son homme masqué.

4e trio

Les visiteurs ont ouvert la marque, en première période par l’entremise de leur filière européenne quand le Biélorusse Valentin Demchenko a complété une belle pièce de jeu du Letton Raivis Ansons.

Les membres du quatrième trio ont également apporté beaucoup d’énergie durant la rencontre. Le vétéran Antoine Rochon a d’ailleurs doublé l’avance des siens en milieu de deuxième période. Le défenseur baie-comois Félix Tremblay a aussi bien fait avec deux gros jeux en défensive pour stopper la menace.

Louis-Filip Côté a enfilé les deux buts dans la cause perdante. Les deux équipes compléteront leur courte série de deux matchs, samedi soir, sur la patinoire de l’aréna Iamgold.

 

 

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier de