Le Drakkar prêt à affronter la première bulle

Photo de Julien-Pierre Desmeules-Paré
Par Julien-Pierre Desmeules-Paré
Le Drakkar prêt à affronter la première bulle
Jean-François Grégoire espère que son jeune Drakkar pourra reprendre là où il a laissé après ses derniers matchs en 2020, alors que l’attaque s’était réveillée. (Photo : Drakkar)

Jean-François Grégoire a du pain sur la planche avec les différents changements qui ont eu lieu dernièrement au sein de son équipe. Avec tous ces chambardements, l’entraîneur-chef devra continuer la préparation de son Drakkar pour les affrontements qui seront disputés cette fin de semaine dans la formule de bulle de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ).

Ce weekend se tiendra deux matchs pour les Baie-Comois dans l’environnement protégé organisé par l’organisation des Saguenéens de Chicoutimi. Le Drakkar affrontera le Phoenix de Sherbrooke samedi et les Sags le lendemain.

Inutile de préciser que cette saison atypique dans la LHJMQ a été bouleversée par des changements d’horaire et des matches reportés.

« On y va un jour à la fois. On va se retrouver dans la première bulle et ce que je veux voir, c’est les joueurs qui compétitionnent », explique Grégoire en soulignant qu’il souhaiterait de la part de ses joueurs le même rendement qu’ils ont eu lors du dernier voyage en Abitibi.

Rappelons qu’à son passage à Rouyn-Noranda fin novembre, le Drakkar avait remporté deux des trois matchs à l’affiche contre les Huskies. Il avait surtout trouvé le moyen de marquer plus souvent (10 buts au total) et il n’avait accordé que quatre filets dans ces trois rencontres.

Depuis ce temps, plusieurs nouveaux venus ont fait leur apparition dans l’équipe. De son côté, l’entraîneur voit l’arrivée des nouveaux joueurs comme une bonne chose. « On avait déjà beaucoup de jeunes en première moitié de saison. On va continuer à se développer sur le long terme tout en essayant d’être compétitif pour le présent », a-t-il lancé.

Le pilote du Drakkar a les yeux rivés sur cette fin de semaine où son équipe devra « faire preuve d’intensité, monter au filet et appliquer les bonnes habitudes qu’on s’est créées ».

Les prochains mois amènent une incertitude quant à la possibilité de participer à la prochaine étape des matches en bulles. « Il y a beaucoup de choses hors de notre contrôle, on espère pouvoir jouer après les rencontres de la première bulle. »

Notons qu’il s’agira d’une bonne occasion pour l’équipe de mettre en application le plan de match. « L’horaire nous permet de nous ajuster. On a travaillé sur certaines choses depuis que les nouveaux joueurs sont arrivés. On va voir si ça été acquis ou si nous allons devoir mettre l’emphase et retravailler là-dessus », a conclu Jean-François Grégoire.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires