Le Drakkar met un terme à sa disette

Photo de Sandro Célant
Par Sandro Célant
Le Drakkar met un terme à sa disette
Première étoile du match, le vétéran Gabriel Proulx a sonné la charge en attaque avec ses deux premiers buts de la campagne. Photo courtoisie

Le Drakkar a finalement mis un terme à sa disette, mercredi soir, grâce à une victoire convaincante de 5-1 sur les Remparts de Québec devant 6 365 amateurs présents dans les gradins du Centre Vidéotron.

Inspirés en attaque par le vétéran Gabriel Proulx, les vikings du navire ont ainsi stoppé leur séquence de quatre revers d’affilée avec une performance très convaincante à l’étranger.

Le petit numéro 27 a sonné la charge dans l’offensive des vainqueurs avec ses deux premiers buts de la saison. Proulx a inscrit son premier filet en 14 parties et a rompu l’égalité de 0-0 en début de deuxième période.

La première étoile du match a ensuite porté un dur coup aux locaux quand il a redonné une avance de deux buts à son équipe, au troisième tiers, alors que son club évoluait à court d’un homme.

Après une période initiale sans but, les visiteurs ont donné le rythme au deuxième engagement avec les deux premiers filets du match et une charge de 17 lancers contre seulement cinq pour les Remparts.

Lancer de punition

Tirant de l’arrière 2-0, les hommes de Patrick Roy ont réduit l’écart, en toute fin de période médiane, quand l’ex-Drakkar Edouard St-Laurent a cassé la glace sur un tir de punition alors qu’il restait 10,8 secondes à faire au tableau.

Le Drakkar a amorcé la troisième période avec un désavantage numérique, mais l’attaquant de 20 ans de l’équipage a sauvé la mise quand il a inscrit son deuxième filet de la campagne face au gardien de but partant des rouges, Anthony Pagliarulo.

Les patineurs de la Vieille Capitale ont quand même tenté la remontée avec 16 tirs au cours des 20 dernières minutes de jeu, mais le cerbère Lucas Fitzpatrick, de retour devant sa cage après une absence de cinq parties, n’a rien voulu savoir et s’est montré intraitable.

Engagement

« Oui c’est une belle victoire d’équipe, mais c’est surtout la façon dont les joueurs se sont comportés qui a fait la différence. Tout le monde était engagé et cela fait longtemps qu’on voulait voir une telle performance », a commenté avec satisfaction Jon Goyens.

Tout en soulignant le brio de son vétéran joueur de centre et le retour de son gardien de but numéro un, l’entraîneur-chef a fort apprécié l’intensité de ses protégés durant la majeure partie de la rencontre.

« Pendant deux périodes et demie, nous avons roulé à quatre trios. Les gars ont pris confiance. Les entraîneurs aussi et cela a donné des résultats très positifs sur la patinoire. »

En vitesse

Julien Létourneau, Brandon Frattaroli, sur un tir de punition, et Charles-Antoine Giguère ont complété le pointage dans cette quatrième victoire de la saison…Le Drakkar a fait appel au défenseur de 19 ans, Eliott St-Pierre, qui évoluait dans un circuit junior A à Campbellton et le Rimouskois d’origine, qui a disputé 17 parties avec l’Océanic l’an dernier, s’est très bien débrouillé à la ligne bleue…Les joueurs locaux seront de retour devant leurs partisans, samedi soir, pour accueillir la visite de l’Armada de Blainville-Boisbriand.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier de