Le Drakkar bousille une avance…et perd en fusillade

Photo de Sandro Célant
Par Sandro Célant
Le Drakkar bousille une avance…et perd en fusillade
Le Drakkar a bousillé une avance de 3-0 pour finalement s'incliner 4-3, en fusillade, mardi soir, devant les Cataractes de Shawinigan. Photo Mario Dechamplain

Le Drakkar a bousillé sa mission devant ses partisans, mardi soir, quand il s’est incliné 4-3, en fusillade, devant les Cataractes de Shawinigan et seulement 1 330 amateurs signalés au centre Henry-Leonard.

Victimes d’un troisième revers en cinq duels face à leurs rivaux de la Mauricie, les joueurs locaux ont de nouveau joué avec le feu et ont fini par se brûler dans cette fin de match pénible à la maison.

Après une première période sans but, les locaux ont sonné la charge au deuxième tiers avec une poussée de trois buts sans riposte, qui semblait pourtant paver la voie vers ce 21e triomphe de la campagne.

Indisciplinés, les hommes de Jon Goyens ont toutefois vu l’ennemi combler un recul de 3-1 et revenir dans le match avec deux buts à la fin du troisième engagement, qui ont forcé la période de prolongation suivie de la séance de tirs de barrage. Jérémy Martin (son deuxième du match) a finalement tranché le débat avec le but décisif en fusillade.

Gestion de match

« Les joueurs ont commis plusieurs erreurs relatives à la gestion de leur match (game management). Pas juste sur leurs deux derniers buts, mais également sur leur premier. Nous aurions dû retraiter au vestiaire avec une avance de 3-0 après deux périodes », a pesté l’entraîneur-chef Jon Goyens.

Le pilote du navire s’expliquait mal certaines prises de décision sur la patinoire. « Je ne peux pas comprendre. À la fin de la partie, nous avons mis des vétérans sur la glace et ce n’était pas des joueurs de 16 et 17 ans. Encore une fois, la concentration a fait défaut. Si les joueurs ne sont pas prêts à exécuter les petits détails pendant 60 minutes, nous allons revivre ce genre de situation », a assuré le dirigeant.

En vitesse

En fusillade, neuf joueurs de chaque côté ont tenté leur chance face aux gardiens Antoine Coulombe et Lucas Fitzpatrick…Kirill Niznhnikov et Xavier Bourgault ont complété inscrit les autres buts des vainqueurs en temps régulier…Gabriel Proulx, Nathan Légaré et Jérémy Jacques ont sonné la riposte des Baie-Comois, qui amorceront une série de trois parties en trois jours sur la route, vendredi soir, face aux Voltigeurs de Drummondville.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier de