Le conseiller Gervais Gagné est « écoeuré »

Photo de Éditions Nordiques
Par Éditions Nordiques

Les conseillers municipaux et le maire de Sept-Îles, Serge Lévesque, étaient amusés lors du dernier conseil, le 11 octobre dernier. C’est que leur collègue Gervais Gagné, conseiller de Ste-Marguerite, a déposé une pétition qu’il a lui-même démarrée durant l’été. Une pétition qui somme son propre conseil municipal de remettre les rues de Clarke City en bon état.

Le bouillant conseiller de Ste-Marguerite ne se formalise pas du sourire de ses collègues. Le ton est dur, les mots sont francs et directs, au diapason de ses motivations: «C’est l’écoeurement de l’état des rues qui m’a poussé à faire la pétition». Bref, Gervais Gagné en a ras le bol.

Les commentaires négatifs que les citoyens du secteur lui font, parfois même de touristes, semblent ajouter à son désarroi. «Il y a des gens qui m’ont dit qu’ils trouvaient le coin magnifique, mais l’état des rues les a découragés et ils ne s’installeront finalement pas dans la région.» D’autres lui évoquent des bris mécaniques sur leur automobile à force de rouler sur ces rues.

«Ça fait maintenant 30 ans que Clarke City a fusionné avec Sept-Îles. Ça fait 30 ans qu’on attend l’asphaltage des rues Des Campeurs et De l’Église. La Ville était censée faire un kilomètre par année à partir de 2001, ils en ont juste fait la moitié. Qu’on arrête de niaiser», s’insurge le représentant du quartier.

Gervais Gagné invite les conseillers à venir se promener dans le secteur. «Venez voir l’état, venez voir ce qu’en pensent les citoyens. Je comprends que les extrémités comme Clarke et Moisie ne peuvent avoir autant de service que le centre-ville, mais il me semble qu’il y a un minimum à donner. On se fout de nous autres!»

Partager cet article