Le Club de natation de Sept-Îles organise la première compétition au Québec

Photo de Sylvain Turcotte
Par Sylvain Turcotte
Le Club de natation de Sept-Îles organise la première compétition au Québec
Le Club de natation de Sept-Îles a tenu une Intra-Club le 6 décembre à la piscine du complexe aquatique. (Photo : Courtoisie )

La première compétition officielle de natation au Québec depuis le début de la pandémie en mars, c’est le Club de natation de Sept-Îles (CNSI)qui l’a tenue. Il n’aura eu que deux semaines pour se préparer son rendez-vous du 6 décembre à la piscine du complexe aquatique. La Fédération de natation du Québec n’a présenté son guide de relance des compétitions que le 26 novembre.

Le Club de natation de Sept-Îles a organisé une Intra-Club en différentes sessions, tout en respectant le nombre de personnes permis à l’intérieur de la piscine. La compétition a réuni quelque 70 nageuses et nageurs.

«C’est une belle motivation pour les jeunes», souligne Marion L’Espérance, administratrice et coordonnatrice gestion de risques pour le CNSI. Les nageurs peuvent donc enregistrer des temps officiels pour la suite de la saison.

«Ça permet de roder le protocole. C’est beaucoup de travail de planification, mais ça se passe bien», ajoute Mme L’Espérance, qui remercie la Ville de Sept-Îles pour sa collaboration.

Comme il n’était pas possible d’avoir de spectateurs, le Club a diffusé via Facebook les sessions, une formule très appréciée par les parents.

Dans le contexte de la pandémie, Marion L’Espérance n’entrevoit pas de compétitions à l’extérieur de la Côte-Nord, même régionale en raison de l’espace limité. «Les jeunes étaient donc excités». Il n’y a que 3% de la population qui n’est pas en zone rouge. Un privilège à maintenir!


Le CNSI garde la tête hors de l’eau

Le Club de natation de Sept-Îles a repris les entraînements à la fin de septembre. Il compte 106 jeunes inscrits pour la saison.

«Tout se passe bien. Les jeunes sont habitués avec les normes. Le guide de relance était très bien fait, avec des mesures très strictes», indique Marion L’Espérance, administratrice et coordonnatrice gestion de risques pour le CNSI. Les responsables s’attendaient d’ailleurs à devoir couper le nombre de jeunes à 80. Il n’a cependant pas pris de nouveaux nageurs.

Pour le groupe des débutants, le Club de natation de Sept-Îles a dû revoir sa formule à l’automne puisque les moniteurs ne peuvent aller dans l’eau avec les jeunes. Il s’agit donc de cours parents/enfants.

Au retour des Fêtes, certains groupes devront se limiter à un seul entraînement par semaine puisque la Ville de Sept-Îles recommencera les différents cours à la piscine du complexe aquatique.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires