Le Club de golf Ste-Marguerite est attente des directives pour lancer sa saison

Photo de Sylvain Turcotte
Par Sylvain Turcotte
Le Club de golf Ste-Marguerite est attente des directives pour lancer sa saison
La neige continue de fondre sur le terrain du Club de golf Ste-Marguerite. Il ne manque que le OK du gouvernement pour que les adeptes de la petite balle blanche s’adonne à leur sport, avec les mesures qui seront mises en place.

Les adeptes de la petite balle blanche sont en attente. Le pro du Club de golf Ste-Marguerite, Jean-Pierre Morin, espère un début de saison sur les verts le troisième week-end de mai, soit celui des 23 et 24 mai. « La fonte de la neige va bien. » Des mesures ont déjà été prises pour la protection des joueurs face à la situation de la COVID-19. Il ne reste qu’à attendre le « go » du gouvernement et les directives de la santé publique quant à la pratique sportive du golf.

Les golfeurs ont d’ailleurs démontré leur soutien au Club Ste-Marguerite, étant encore plus nombreux cette année à se procurer leur carte de membre ou forfait avant la date limite. « Il y a une quinzaine de nouveaux joueurs », mentionne M. Morin.

Le pro attend les directives gouvernementales pour ajuster les mesures déjà mises en place au club. Il a bon espoir pour du golf intéressant dans un contexte où le social devra cependant être laissé de côté. Fini le houblon autour de la table après une ronde.

Une journée d’ouverture

« Les tournois sociaux, c’est 10 % de notre budget, ça nous fera moins mal qu’ailleurs », soutient-il. Côté pratique, le jeu risque d’être différent alors que les joueurs pourraient ne pas avoir à ramasser la petite balle blanche au fond de la coupe. Quant au programme junior, M. Morin est en réflexion sur ce qui pourra être fait.

« Les départs simultanés, ça sera impossible. Au lieu d’un tournoi d’ouverture, ça sera une journée d’ouverture. On va être proactifs au niveau des mesures, il n’y aura pas de passe-droit », ajoute-t-il. Le Club de golf Ste-Marguerite a d’ailleurs engagé deux personnes pour l’entretien ménager de ses installations.

 

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier de