Le CISSS de la Côte-Nord contrôlera davantage l’accès à ses installations

Photo de Johannie Gaudreault - Initiative de journalisme local
Par Johannie Gaudreault - Initiative de journalisme local
Le CISSS de la Côte-Nord contrôlera davantage l’accès à ses installations
Le président-directeur général du CISSS de la Côte-Nord, Claude Lévesque, lors du point de presse du 27 octobre.

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de la Côte-Nord contrôlera davantage l’accès à ses installations pour faire face à la deuxième vague de la COVID-19.

« On met en place la phase 2 qui consiste en un meilleur contrôle et un meilleur accès à nos installations. Par exemple, on pourrait demander aux gens d’arriver à l’heure de leur rendez-vous et nous vous offrirons un masque de procédure à votre arrivée au centre hospitalier », confirme le président-directeur général du CISSS de la Côte-Nord, Claude Lévesque, précisant que les mesures ne sont pas encore définies.

Ce dernier dévoile également qu’une simulation a été effectuée pour préparer les effectifs médicaux à l’ouverture de l’unité COVID à l’hôpital de Sept-Îles, désormais fonctionnelle.

« Nous avons suivi le trajet d’un patient atteint de la COVID de l’ambulance à son arrivée dans l’unité COVID. Ça nous a permis de corriger des petites lacunes, ce qui est très positif », déclare-t-il en point de presse le 27 octobre.

Le pdg a d’ailleurs commencé la conférence de presse en remerciant la population, les commerçants et les employés du CISSS de suivre les recommandations de la santé publique.

« La majorité respectent les mesures. Je tiens à vous remercier de faire des efforts. Il faut continuer sur cette lancée pour éviter le plus possible la transmission de ce virus chez nous », a-t-il mentionné changeant ainsi son discours en ce qui a trait aux commerces de la région.

« Certains des commerçants seront visités pour les remercier de leurs efforts », ajoute-t-il.

Contrôle routier 

En ce qui concerne les contrôles routiers installés à Tadoussac, ils ont des répercussions positives, selon le CISSS de la Côte-Nord.

Quelque 5 000 personnes se sont rendus au barrage routier lors de la longue fin de semaine de l’Action de grâce du 10 au 12 octobre et sur celles-ci, 15 % ont décidé de rebrousser chemin après avoir été sensibilisées par les policiers, dévoilent les statistiques de la Sûreté du Québec.

« Le gouvernement a décidé de maintenir les contrôles routiers à l’entrée de la région  jusqu’à nouvel ordre. C’est un élément extrêmement positif puisqu’aucun cas en lien direct avec les zones rouges n’a été enregistré », soutient Claude Lévesque.

Halloween

Le médecin-conseil de la santé publique régionale, Dr Richard Fachehoun a rappelé les mesures sanitaires à respecter pour célébrer la fête de l’Halloween qui s’en vient.

« Si vous présentez des symptômes, restez à la maison. Si on décide de célébrer l’Halloween comme par le passé, pour la distribution des bonbons, vous devez placer les friandises dans des sacs et les disposer dans un contenant avec une large ouverture. Les enfants doivent rester à deux mètres de distance pour la collecte. »

En ce qui concerne la collecte des bonbons, « il est important de ne pas rentrer dans les maisons et il faut rester dans les rues de son quartier », dit-il.

Cas

Depuis le dernier point de presse de l’établissement de santé, 11 nouveaux cas se sont ajoutés au tableau de la Côte-Nord pour un cumulatif de 172 personnes atteintes du virus.

Quatre cas sont toujours actifs sur la Côte-Nord, qui demeure au palier d’alerte jaune.

À l’Île d’Anticosti, la situation est sous contrôle, mais le CISSS la surveille de très près pour les deux prochaines semaines.

« Une dizaine de personnes ont été évaluées et mises en isolement préventif. L’enquête épidémiologique est en cours, mais à cette étape, nous suspectons une acquisition à l’extérieur de la région avec des cas secondaires », de conclure le médecin-conseil.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires