Le Cégep de Sept-Îles veut un pavillon pour la recherche

Photo de Nicolas Dupont
Par Nicolas Dupont
Le Cégep de Sept-Îles veut un pavillon pour la recherche
Donald Bhérer, directeur du Cégep de Sept-Îles.

Le Cégep de Sept-Îles est en pourparlers avec le gouvernement afin de financer la construction d’un nouveau pavillon. Ce dernier projet sera entièrement consacré à la recherche.

Le projet de nouveau pavillon chemine depuis environ deux ans. Le Cégep de Sept-Îles discute avec le ministère de l’Économie et de l’Innovation au provincial, et avec Développement économique Canada au fédéral. Selon le directeur du cégep, Donald Bhérer, le projet est bien reçu par les deux paliers de gouvernement.

« Ce qui nous a amenés a ça, c’est essentiellement la croissance de nos activités de recherche. On a maintenant une trentaine de chercheurs a temps plein. Notre problème, c’est qu’au fur et à mesure qu’on avançait dans nos projets, il fallait se doter d’équipements spécialisés, des bancs d’essai », explique M. Bhérer.

Évalué en environ 24 M$, le pavillon sera dédié à l’hébergement de bancs d’essaies spécialisés et d’espaces pour le Centre d’entrepreneuriat et la valorisation des innovations (CEVI).

Les bancs d’essai seront dédiés à trois domaines: la maintenance industrielle 4.0, le ferroviaire et les systèmes énergétiques intelligents.

Déjà, des investissements ont été confirmés pour l’acquisition d’équipements liés au présent projet. Le Cégep de Sept-Îles a bénéficié d’une subvention conjointe de 2,4 M$ de la Fondation canadienne pour l’innovation, du MEI et de partenaires industriels. Il a également reçu 500 000 $ du Mouvement Desjardins pour l’hébergement du CEVI.

« On est dans des domaines de pointes alors ça prend des équipements spécialisés pour nos recherches. Ce sont aussi des équipements qu’on rend disponibles pour nos entreprises. Par exemple, dernièrement on a acquis un système d’analyse des fissures sur rail. Un équipement d’une valeur de 500 000 $. Ça sert pour nos recherches, mais également aux entreprises. On va aussi acquérir un analyseur d’huile. Une PME ne se paiera pas ça parce qu’elle va s’en servir une fois, deux fois par mois. Mais plusieurs peuvent en avoir besoin. Collectivement, on va servir les besoins de tous en concluant des ententes pour l’utilisation de ces équipements », affirme M. Bhérer.

Si tout se passe bien pour boucler le financement du projet, le Cégep de Sept-Îles souhaite commencer les travaux de construction dès juin 2020.

 

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier de