Le bénévolat, un don de soi pour Mme Lucie Lessard

Photo de Nassima Bennaceur
Par Nassima Bennaceur
Le bénévolat, un don de soi pour Mme Lucie Lessard
Mme Lucie SImard (à droite) reçoit sa reconnaissance du Prix Doris Custeau des mains de la présidente du Regroupement interprofessionnel des intervenants retraités des services de santé (RIIRS), Mme Solange Belzile. (Photo : Le Nord-Côtier)

Le Regroupement interprofessionnel des intervenants retraités des services de santé (RIIRS) et sa présidente Solange Belzile ont récompensé une de leurs pairs, le 8 mai dernier, lors de l’assemblée générale annuelle de l’organisme tenue à Sept-Îles. Le dévouement pleinement mérité de Mme Lucie Lessard a été souligné.

C’est avec fierté que la présidente a remis le prix Doris Custeau à Mme Lessard en reconnaissance pour ses 57 ans de bénévolat dans diverses implications à Sept-Îles et en région.

«L’infatigable bénévole» qu’ils l’appellent. La récipiendaire est une infirmière de formation débordante d’énergie qui a commencé sa carrière à la Clinique Roy-Rousseau de Québec en 1965.

Une vie de bénévolat

Très vite, Mme Lessard a commencé à s’impliquer au sein de la Jeunesse ouvrière catholique à Québec en 1961, et depuis ce temps, elle a poursuivi au sein d’autres organismes dont elle est aujourd’hui la présidente.

Pour en nommer quelques-uns, elle a été présidente du Club de ski de Gallix et consacre encore aujourd’hui du temps à l’Apostolat de la Mer (Foyer des Marins), et ce depuis 24 ans, en plus de son rôle au sein des auxiliaires bénévoles du CISSS de Sept-Îles et de directrice de la Garde Côtière Auxiliaire Canadienne, secteur Côte-Nord pour les recherches et sauvetages en mer.

Elle a aussi formé de nombreux instructeurs en RCR et est la seule au Québec à dispenser gratuitement ses cours.

«J’ai commencé ça comme étudiante, puis j’ai continué. Personne ne sait ce que je fais, mais je suis impliquée énormément, je suis très heureuse», raconte la lauréate du Prix Doris Custeau.

Un exemple pour nos jeunes

La liste des organismes pour lesquels Mme Lessard donne de son temps est encore longue, mais ce parcours force le respect et donne un bel exemple à nos jeunes qui souhaitent s’impliquer.

«Si tu commences par des postes élevés, on n’a pas de choses pour la base, moi, j’ai commencé par être bénévole à l’hôpital, ensuite, j’étais dans le scoutisme, puis présidente du Club de ski», confie-t-elle.

Tant d’années que cette femme s’implique dans le silence sans rien attendre en retour, juste par pur altruisme tout simplement.

«Un conseil pour les jeunes qui veulent s’impliquer, il ne faut pas penser à avoir des récompenses, quand on y va et qu’on voit la souffrance, c’est un don de soi, tu donnes, mais tu reçois énormément aussi», renchérit-elle.

Le RIIRS au service des professionnels retraités de la santé

Rappelons que le RIIRS, qui regroupe les infirmiers, infirmières (auxiliaire compris) et inhalothérapeutes autour de diverses activités, a comme objectif de briser l’isolement et de donner une voie collective aux membres afin de favoriser une meilleure défense de leurs droits et intérêts et de créer un sentiment d’appartenance. L’organisme compte aujourd’hui 50 membres répartis entre Sept-Îles, Port-Cartier et Baie-Comeau. Un journal relate d’ailleurs les différentes activités organisées.

Partager cet article

2
LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
1 Comment threads
1 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
2 Comment authors
Nassima BennaceurLucie lessard Recent comment authors
  S'abonner  
Récent oldest most voted
Me notifier de
Lucie lessard
Guest
Lucie lessard

Merci à Madame Nassima pour ce bel article. Bienvenue dans notre elle région et la Ville de Selt Iles