Laurence Castera: En vedette au Téléradiothon La Récolte

Photo de Éditions Nordiques
Par Éditions Nordiques
Laurence Castera: En vedette au Téléradiothon La Récolte
Après un passage remarqué sous la tente jaune au Vieux-Quai en Fête en 2015, Laurence Castera effectue une brève escale à Sept-Îles pour participer à la prochaine édition du Téléradiothon La Récolte au profit de l’Élyme des sables.

Participant à La Voix en 2014, Laurence Castera sera l’une des têtes d’affiche du Téléradiothon La Récolte au profit de l’Élyme des sables qui se tiendra le 3 avril de 12h à 18h aux Galeries Montagnaises. Une cause à laquelle l’auteur-compositeur-interprète, qui enregistre actuellement son premier album, n’a pas hésité à s’associer.

Au cours des derniers mois, Laurence Castera a investi beaucoup d’efforts pour l’écriture des chansons qui composeront son nouvel album, entièrement en français, qu’il entend lancer à l’automne. Un projet, dont il a confié la réalisation à Francis Perron, le batteur du groupe Bears of Legend. «Ce sera un album très folk avec un fond pop. Son enregistrement se fera d’ici la fin mai. On va prendre l’été pour tout mettre en place. On recommencera à faire des spectacles par la suite.»

L’artiste garde de très bons souvenirs du spectacle qu’il a offert sous la tente jaune au Vieux-Quai en Fête à l’été 2015. «C’est un de mes spectacles préférés, un moment marquant. On a adoré la route pour s’y rendre. Je me suis rapidement senti chez moi. C’est peut-être dû au fait que je suis Beauceron. On proposait des chansons que les gens ne connaissaient pas et j’ai senti une ouverture trippante, lance-t-il. Mes musiciens et moi avons apprécié l’expérience.»

Une opportunité qui a certainement permis à l’artiste de se faire remarquer par les organisateurs de cet événement-bénéfice. «C’est sûrement à ce moment-là qu’ils m’ont remarqué. Quand mon agent de spectacle m’en a parlé, je n’ai pas hésité une seconde, enchaîne-t-il. Cette fois-ci, je m’y rends en avion. Ça me fait une belle pause dans le processus d’enregistrement du disque. En plus, c’est pour une bonne cause.»

Surtout impliqué auprès de la jeunesse, il admet s’être associé à très peu de causes jusqu’à maintenant. Un choix qu’il qualifie de volontaire. «J’ai tendance à cibler les causes que je choisis. Dans ce cas-ci, personne n’est à l’abri de la mort et qu’on peut tous un jour ou l’autre avoir besoin de recourir à un tel service, soutient-il. On a le droit de mourir dignement. C’est une cause que je considère noble et légitime.»

Pour l’occasion, il interprètera un total de six chansons, dont quatre que l’on retrouvera sur son nouvel album. «C’est ma première expérience du genre. Je serai seul à la guitare. Ça ne me dérange pas, car c’est comme ça que j’écris mes chansons. J’aurai alors un contact plus direct avec les gens. Ce sera moi sans artifice», affirme celui qui est visiblement heureux d’avoir l’opportunité de revenir à nouveau sur la Côte-Nord.

Partager cet article