La Ville de Port-Cartier s’entend avec ses employés

Photo de Sylvain Turcotte
Par Sylvain Turcotte
La Ville de Port-Cartier s’entend avec ses employés
Le maire de Port-Cartier, M. Alain Thibault (à gauche à l’avant), est accompagné sur la photo de M. Nelson Coulombe (à l’avant), président du syndicat, Mme Éloïse Charette, coordonnatrice aux ressources humaines et communications, Mme Andrée Bouffard, directrice générale, M. Frédéric Gagné, agent de grief et M. Mario Gaumont, conseiller municipal et membre du comité de négociation.

La Ville de Port-Cartier et son personnel col bleu et col blanc se sont entendus à long terme. Le nouveau contrat de travail, signé le vendredi 15 novembre, est d’une durée de six ans. Environ 65 employés réguliers et temporaires sont touchés par cette entente, résultat d’une négociation qui s’est échelonné sur neuf mois.

Les parties ont dû faire appel à un médiateur du Ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale afin de parvenir à une entente.

« Je félicite les équipes patronale et syndicale pour ce travail de négociation qui s’est déroulé dans un climat de respect et d’écoute », souligne le maire, parlant des relations de travail harmonieuses que la Ville de Port-Cartier entretient avec ses employés.

De l’autre côté, la partie syndicale, le président Nelson Coulombe est bien heureux de la conclusion. « Nous avons mis de l’eau dans notre vin afin de conclure cette convention collective. Nous sommes conscients de la situation financière de la Ville et nous souhaitons continuer d’offrir le meilleur service aux citoyens pour les années à venir. »

7,5% sur six ans

La nouvelle convention collective prévoit une majoration de l’échelle salariale globale de 7,5 % sur six ans.

Les mouvements de main-d’œuvre à l’internet, des horaires de travail plus adaptés aux divers services municipaux font également partie des points de la nouvelle entente. « La formation d’un comité paritaire entièrement dédié à l’optimisation des opérations du Service des travaux publics a été intégrée à la nouvelle convention collective », précise Mme Éloïse Charette, coordonnatrice aux ressources humaines et communications.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier de